“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'équipe du conservatoire attend anciens et nouveaux élèves dans le palais de May.	(A.P.-B.)

Beaulieu : le conservatoire vise une rentrée sereine

L'Aquarius privé de pavillon, deux ONG dénoncent "la pression" de l'Italie sur l...

Extension de la PMA, fin de vie... Le Comité d'éthique rendra son avis ce mardi

Mady Bellone aux côtés du maire et son épouse, entourés des élus, professeurs, adhérents, et personnalités... devant les œuvres d'élèves d'arts plastiques.

L'Université dans la ville a fêté sa rentrée

Lucas, Bouglione : même combat

Christophe Barbier à Monaco: "Cette présidentielle est un drame shakespearien"

Mis à jour le 13/03/2017 à 11:05 Publié le 13/03/2017 à 07:50
Christophe Barbier à Monaco.

Christophe Barbier à Monaco. Photo JFO

Christophe Barbier à Monaco: "Cette présidentielle est un drame shakespearien"

Christophe Barbier, le journaliste à l'écharpe rouge, éditorialiste à "L'Express", tout le monde connaît. En revanche, Christophe Barbier le comédien, passionné par le théâtre, un peu moins.

Ce week-end, le journaliste a délaissé la politique pour se consacrer à la vraie passion de sa vie. Il s'est produit sur la scène du théâtre des Muses, à Monaco.
 
Mais forcément, quand nous l'avons rencontré, nous lui avons aussi fait parler de politique.
 
Dans un long entretien à paraître ce lundi dans Monaco-Matin et Nice-Matin édition Menton, Christophe Barbier considère que la campagne présidentielle est "un drame shakespearien car il y a tout: des moments risibles, grotesques, inquiétants, violents même, touchants, émouvants comme les adieux de Sarkozy ou Hollande qui se retire".
 
Cet observateur avisé de la vie politique française estime aussi, toujours à propos de l'élection présidentielle, que "tout est possible" car, "plus que jamais, les Français vont choisir jusqu’à la dernière minute leur vote".
 

à partir de 1 €


La suite du direct