“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Première rentrée scolaire pour les petits princes

Goldman, Omar Sy, Teddy Riner, Sophie Marceau... Quels diplômes ont obtenu les 5...

Après sa disparition, des messages de haine visent Tom Diversy sur les réseaux s...

Sur les réseaux sociaux, fans et amis bouleversés rendent hommage à Tom Diversy

Dans une lettre touchante, Pamela Anderson dément toute rupture avec Adil Rami

PPDA nous parle de son lien à Monaco en trois points.

Mis à jour le 16/04/2018 à 17:24 Publié le 16/04/2018 à 17:21
Patrick Poivre d’Arvor, invité du Monaco Press Club au Métropole Monte-Carlo.

Patrick Poivre d’Arvor, invité du Monaco Press Club au Métropole Monte-Carlo. Photo Alberto Coleman

PPDA nous parle de son lien à Monaco en trois points.

Habitué du Monte-Carlo Country Club, Patrick Poivre d’Arvor a rompu le rythme dense de ses nombreuses activités pour assister aux premiers matchs des Rolex Masters Series. Les premiers échanges de balle terminés, il a volontiers accepté une rencontre avec le Monaco Press Club vendredi soir

C’est dans les murs feutrés de l’hôtel Métropole que nous l’avons accueilli pour une conversation à livre ouvert. Celui qui a présenté durant 29 ans le journal télévisé de 20 heures nous a confié les liens profonds et sincères qu’il entretient avec Monaco depuis l’enfance et avec le prince.

Le Prince Albert II, un chef d'Etat pas comme les autres ?
"C’est intéressant de voir les conseillers tenter d’orienter les questions. J’ai toujours fait le contraire de ce qu’ils me dictaient et les princes en étaient ravis. C’est beaucoup mieux car le prince Rainier III avait du mordant et son fils, j’avoue, j’ai un faible pour lui, je l’aime bien. Humainement, j’aime l’honnêteté du prince Albert II. Mais quand je l’interviewe, je lui pose les questions que sont en droit d’attendre les Français. Et une fois les réponses faites, il y a beaucoup de sujets balayés. Il y a un très gros effort de fait par le prince et son gouvernement pour donner une nouvelle image de Monaco."

Sur son attachement à la Principauté
"Il y a une singularité que j’aime ici, à Monaco, fait d’un brassage de nationalités en même temps qu’un ancrage local fort. J’aime beaucoup le Monte-Carlo Country Club sur un site magnifique, le Yacht-Club car son architecture est exceptionnelle, le stade et son équipe de football. Quand j’étais petit, chez mes grands-parents sur le port Hercule et ensuite boulevard des Moulins, j’ai vécu beaucoup de moments heureux."

Son regard sur le Monaco d'aujourd'hui.
"C’est vrai qu’à chaque fois que je viens ici, il y a un tunnel ou un gratte-ciel de plus. Je ne sais pas comment ils font. Pour moi il y en a un peu trop.
Mais c’est assez harmonieux. Outre ses considérations architecturales, j’aime le regard écologique et environnemental du prince Albert II. Il ne faut jamais perdre cela de vue. C’est un tout petit État mais qui peut peser sur la scène internationale."


La suite du direct