En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.

samedi 25 octobre 2014

21°C

S'inscrire?

Nice ›

Publié le  - 35
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
Françios Morel(Photo Frantz Bouton)
Partager

A l'affiche du Théâtre national de Nice dans "Le Bourgeois gentilhomme", François Morel, apporte sa petite contribution au débat sur l'évasion fiscale de Gérard Depardieu.

"Dans une chronique pour France Inter, plutôt que de citer Sartre, Aron ou Merleau-Ponty, j’ai choisi ce mot de Depardieu : « Je pète souvent. » Une façon pour moi de dire qu’à force d’égoïsme et de chacun pour soi, ça finit par puer."

L'ex-Deschiens ne conteste pas à l'acteur le droit de s'installer ailleurs. Mais il souligne: "Quand on peut s’offrir un hôtel particulier rue du Cherche-Midi, on n’a pas à se plaindre. Un peu de décence."

François Morel précise sa pensée: "La paupérisation de la société est en marche. La situation des gens perdus, sans travail, me touche plus que les émois d’un milliardaire."

François Morel redit cependant son respect pour la filmographie de Depardieu: "C’est un acteur énorme et formidable. On doit être soit pour Torreton, soit pour Depardieu? J’admire plutôt Depardieu, il me fait plus marrer."


Retrouvez l'intégralité de l'interview dans Nice-Matin de vendredi

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

Vos derniers commentaires
23/12/2012 à 14h53

L’ATA (Allocation Temporaire d’Attente : verser par Pôle emploi aux demandeurs d’asile 794,30€ http://vosdroits.service-public.fr/F16118.xhtml#N10132 ) Ces personnes n’ont jamais travaillé en France . Il faut donner pour je ne sais à combien d'associations, on vous pleure à la sortie des magasins etc. Je comprends la réaction de certains et je les approuve

22/12/2012 à 19h36

habitant Nice et bossant comme une folle pour nos assistés de la planète France je dirai à ce gentilhomme bobo, donne ton fric, fais nous les représentations style CTU GRATUITE / COUVERTURE THEATRALE UNIVERSELLE et donne ta fortune aux moulins et à l'ariane après on reparle de DEPARDIEU! Sur que je ne ferai pas de pub à un mec pareil

22/12/2012 à 09h09 | 1

Merci et bravo RSF 6,42h. Je croyais bien connaître Mr François Morel,et pourtant vous m'en avez appris. J'avais moi aussi eu l'intention de citer les oeuvres de ce grand artiste, mais avec un smartphone cela aurait été laborieux, surtout pour les indecrotables qui pensent connaîtres le monde artistiques et sportifs en ne citant que Depardieu, Adjani, zidane, Riberi et autres. pourtant ils y en a tellement de très très bon à côté. Je ne sais pas si les chiens aboient quand ma caravane passe, mais j'en connais quelques un ici qui feraient bien de sortir leurs solex le dimanche pour se cultiver un peu. Le combat que mènent nos artistes au sujet de leurs impôt n'est pas nouveau. Rappelez vous Mr Gainsgourg et son billet de 500 frs. A t'il quitté la france pour si peu lui? Pourtant dans la provoc. il faisait fort.

22/12/2012 à 00h46 | 2

Depardieu tout le monde connait. Tandis que Torreton ou Morel qui connait ? Les chiens aboient mais la caravane passe. Parle t-on de la majorité des Français qui respectent et comprennent la décision de Depardieu. Quant à ces artistes de seconde zone n'est-ce pas la jalousie qui les anime ?

21/12/2012 à 20h44 | 1

Merci à RSF j'avais oublié tout ça

21/12/2012 à 20h38

@BBR Excellente idée supprimons aussi les allocations logements, les allocations familiales, les allocations retraites, les assedics, les sécurité sociale, les travaux publics...

21/12/2012 à 19h25 | 1

@elmanouche. En generale, si vous gagnez euros 200.000, cela veut dire que vous avez fait de longues et couteuses etudes. Vous trouveriez trop injuste de ne pouvoir garder que si peu. Pour repondre, Il faut vraiment vous mettre dans la peau de la personne qui gagne autant car comme vous le dites en France ce n'est pas si facile de gagner meme 30.000 euros. Bien sur que vous sur que vous seriez heureux de garder 30.000 euros si actuellement vous ne gagnez pas cette somme. Demandez vous plutot s'il vous serait acceptable de ne garder que 15% de ce que vous gagnez aujourdhui et donner le reste de vos 85% a l'etat.

21/12/2012 à 17h50

C'est DEPARDIEU qui commence a en avoir sérieusement plein les bottes des impôts. Il se dit qu'il irait bien faire un petit tour en Russie, histoire de voir comment c'est. Son visa étant en règle, on le laisse rentrer. Et là, qu'est-ce qu'il voit ? Une fiesta pas possible. Ça chante, ça boit, ça fume, ça joue, des danseuses nues, enfin bref, ambiance du tonnerre. Il se mêle à la joyeuse bande et s'éclate pendant une semaine. Puis retour en France il se fait vite faire un passeport grâce à Poutine son copain et il retourne en Russie et là à peine le frontière passée, une armada de russes l'attrape, le passe sur le gril, le fouette, enfin passage par tous les sévices possibles et imaginables. Depardieu, une fois ses esprits un peu retrouvés demande: 'Mais, mais, ..., qu'est-ce qu'il se passe ? Ce n'était pas comme ça la première fois que je suis passé ici?! Où sont les salles de jeux, les danseuses nues, la super ambiance ? Comment ça se fait qu'on me traite si mal ? Pourquoi je ne retrouve pas le même endroit que lors de ma première visite ?' Alors Poutine, grand sourire carnassier aux lèvres, lui dit: 'Il ne faut pas confondre tourisme et immigration'