“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ce Niçois trisomique devient champion du monde de natation et... pulvérise son r...

La rénovation de la piscine du stade Louis-II en trois temps

Les jeunes nageurs de l'ASM trustent les podiums à Rennes

Sur la plage du Larvotto hier matin, le champion olympique Alain Bernard avait enfilé le maillot de l'instructeur.

70 enfants formés au sauvetage en mer

Mare Nostrum de Monaco: Charlotte Bonnet 2e du 100m nage libre

Khwezi Duma sera peut-être la première nageuse noire sud-africaine qualifiée aux Jeux Olympiques

Mis à jour le 09/06/2017 à 21:41 Publié le 09/06/2017 à 21:20
Khwezi Duma.

Khwezi Duma. Photo M.A.

Khwezi Duma sera peut-être la première nageuse noire sud-africaine qualifiée aux Jeux Olympiques

Khwezi Duma, 16 ans, participera au Mare Nostrum qui commence demain à Monaco. Depuis 2013, elle est soutenue par la fondation Princesse Charlène.

Cette jeune adolescente incarnera peut-être l'espoir de tout un peuple. A 16 ans, elle croule déjà sous les distinctions et a déjà représenté son pays dans plusieurs compétitions internationales catégorie junior. Sans compter les deux records qu'elle a établi dans la catégorie moins de 14 ans.

Khwezi, qui rêve de participer aux JO, incarne à elle seule bien des symboles. "Mes parents voulaient que j'apprenne à nager pour être en sécurité dans l'eau, explique-t-elle avec toute la spontanéité de sa jeunesse. J'ai aimé ça, et l'année d'après, ma mère m'a inscrit chez Graham".

Graham Hill, le coach qui a emmené Charlène Wittstock, pas encore Princesse de Monaco, aux Jeux Olympiques de Sydney, et qui a couvert d'or et d'argent Chad Le Clos, y compris aux Jeux de Londres. Et il ne tarit pas d'éloges pour sa protégée: "Si elle travaille dur, elle peut vraiment se qualifier poru les JO. Elle serait la première nageuse noire à représenter l'Afrique du Sud. Elle ouvrirait la voie à 52 millions de noirs à qui on a toujours dit que l'eau n'était pas pour eux. L'eau deviendrait un espoir, et plus un danger."


Interwiew à retrouver en intégralité dans Monaco-Matin de samedi 10 juin.


La suite du direct