“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Vous avez tenté de gagner des places pour le concert géant de la Fête de la musi...

Le Philharmonique de Monte-Carlo au son du… violon-trompette

Gagnez votre "pass" pour NTM et Chemical Brothers à Juan les Pins

Un tremplin "live" pour jouer en première partie de NTM et Chemical Brothers

Un été culturel plus riche... et gratuit à Monaco!

On vous dévoile tous les secrets sur le plus connu des opéras: Carmen!

On vous dévoile tous les secrets sur le plus connu des opéras: Carmen!

L'amour est enfant de bohème, Il n'a jamais jamais connu de loi Si tu ne m'aimes pas je t'aime Et si je t'aime prends garde à toi!

Carmen retentit dans les opéras du monde entier, submergeant tous les publics, tant son aura emblématique est inscrite dans la culture musicale internationale. À l’occasion des Soirées Musicales de la Villa Ephrussi de Rothschild, qui proposera notamment un passage musical de Carmen, nous avons percé les secrets de cette star de l’univers lyrique…

L’auteur


On doit l’opéra Carmen au compositeur français Georges Bizet. À 17 ans il écrit sa première symphonie. Ses mentors sont Gounod, Offenbach, Berlioz... En 1875, alors sous contrat à l’Opéra Comique, il découvre la nouvelle de Prosper Mérimée, Carmen. Ébloui par le modernisme de cette histoire, Bizet va convaincre non sans mal l’Opéra Comique, alors réticent aux sujets complexes, d’adapter cette œuvre. On adoucit la version originale, avec des personnages plus édulcorés... Malgré tout l’Opéra fait scandale. Mais peu à peu on distingue un nouveau langage: de la dramaturgie mêlée à de la comédie, un petit effectif de comédiens sur chaque scène, jusqu’aux choristes mis en scène, le tout rythmé par des airs très complexes. Finalement Carmen ne tarde pas à gagner le cœur des foules… Mais Bizet n’est déjà plus là pour jouir de ce succès.

L’histoire

Cette aventure se déroule début 19ᵉ au coeur de l’Andalousie, à Séville. Une jeune bohémienne insoumise prénommée Carmen vaque à séduire les hommes, jusqu’à provoquer une rixe dans la manufacture de tabac qui l’emploie. Le Brigadier Don José qui l’arrête et doit l’emprisonner, tombe amoureux d’elle et la laisse s’enfuir. Même si l’agent se perd à la suivre, jusqu’à passer du côté des contrebandiers, Carmen n’est vite plus intéressée et se laisse approcher par un célèbre torero. Furieux et désespéré, Don José poignarde à mort ce dernier.

 

L’envers du décor

L’opéra Comique Carmen, joué en 4 actes, voit le jour le 3 mars 1875. Carmen est représentée par une mezzo-soprano, Don José par un ténor, le toréador par un baryton. L’orchestre quant à lui est composé d’une quarantaine de musiciensCarmen est la représentation d’une femme libérée, indépendante, à la fois rebelle et victime, va-nu-pieds et princesse. Son attitude délicieuse mais brutale fascine par son jeu constant avec le feu, dont on saisit rapidement que l’action n’a d’autre issue qu’un bain de sang. Le génie de l'alliance entre Mérimée et Bizet, c’est la modernité, la façon dont ils jonglent entre la candide légèreté et la folle violence de l’amour. Ce contraste fera progresser le romantisme vers le réalisme, classant Carmen comme l’une des romances les plus sadiques de la littérature Française.

S'il est l'un des airs préférés du monde entier, Carmen se plaît à résonner dans l’enceinte de la villa Ephrussi de Rothschild, à l’occasion des envoûtantes Soirées Musicales.

Les week-ends du 10 mars, 11 novembre et 15 décembre, participez à un voyage à travers les plus grands airs d’opéra, proposé au sein de la villa Ephrussi, dans l’intimité et l’élégance. Ces soirées mélodiques vous invitent à l'écoute de monuments lyriques qui ont rythmé l'opéra durant 3 siècles. On retrouvera Carmen bien sûr, avec le célèbre Toreador cher à Bizet; mais aussi La Veuve Joyeuse de Lehár, Aimant le rose de Korsakov, Polonaise de Chopin, Vocalise a la Habanera de Ravel, Contes d'Hoffmann d'Offenbach, I Pagliacci de Leoncavallo, Thaïs de Massenet, Arabesque de Debussy... Et bien d'autres.

Pour interpréter ces œuvres: la soprano Amy Christianna Blake, le baryton Richard Rittelmann, le pianiste Olivier Auge-Laribe et la harpiste Aurélie Ellul-Ricci.

Pour savourer les plus belles mélodies du répertoire classique, en profitant d’un dîner aux chandelles face à la Méditerranée: réservez vite vos places sur la page dédiée aux Soirées Musicales de la Villa Ephrussi de Rothschild, à Saint-Jean-Cap-Ferrat.


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres