En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.

dimanche 23 novembre 2014

18°C

S'inscrire?

Publié le
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
Repères - 16625000.jpg
La Française Melody Le Moal est la star du spectacle.© Holiday on Ice
Partager

Le nouveau spectacle de la vénérable revue sur glace, sous influence du Cirque du Soleil, se démarque nettement des anciens, mais garde son glamour...

Comme dirait Steve Jobs : c'est une révolution ! Dans le nouveau spectacle d'Holiday on Ice, il y a même des motos qui pétaradent sur la glace et virevoltent à faire peur avec leurs pneus cloutés. Le titre annonce bien la couleur : c'est Speed !

Les dix tableaux s'enchaînent à toute blinde sous un décor de science-fiction de 14 tonnes, qui semble tout droit sorti d'Alien(genre : éviscération extraterrestre). Un show « sexy, exaltant et sauvage» selon l'ex-Miss France Élodie Gaussuin bombardée maîtresse de cérémonie virtuelle, dont les interventions lourdingues préenregistrées et diffusées sur les écrans géants qui bordent la patinoire sont la seule vraie faute de goût du spectacle.

« Holiday on Ice se réinvente », renchérit son directeur français Jean-François Richard. Sans doute en avait-il besoin après une dernière tournée un peu décevante (Festival) et malgré un succès public qui ne se dément pas depuis bientôt soixante-dix ans. Holiday on Ice a bon public mais mauvaise presse. Les esthètes sont toujours prompts à railler ses filles en tutu à paillettes et ses garçons en décolleté qui font des vrilles sur la glace. Il fallait donc faire quelque chose pour propulser HOI dans le XXIe siècle. Sous l'influence visible de l'incontournable Cirque du Soleil, Speed s'y emploie.

Les numéros d'acrobatie et de cirque alternent désormais avec les ballets sur glace, les patineuses arborent des mini-shorts sexy, dans les hauts parleurs, la techno a remplacé les valses de Vienne et en haut de l'affiche, les motards sur glace Melody Le Moal et Ryan McKinnon ont détrôné les Surya Bonali et autres Philippe Candeloro. Les stars du show déboulent en fin de deuxième partie (car les clous abîment la glace) et exécutent sur leurs montures des pirouettes qui font froid dans le dos.

Mais que l'on se rassure, « c'est un show à la fois novateur et éternel », comme le note le chorégraphe Bart Doerfler. Le glamour y est toujours roi et les hordes sauvages sont vite suivies des traditionnelles kicklines, ces figures mythiques de la revue dans lesquelles les patineuses en robes à paillettes glissent en rang bras dessus bras dessous en levant les gambettes comme au French Cancan.

Même sous perfusion de Speed, Holiday on Ice reste ce spectacle familial, coloré, bon enfant et un peu kitsch qui a su séduire, en soixante années d'existence, quelque 350 millions de spectateurs. Ouf !

 

Speed,d'Holiday on Ice. Vendredi 13 avril à 20 h 30, samedi 14 avril à 14 h, 17 h 30 et 21 h, dimanche 15 avril à 14 h. Salle Nikaïa, à Nice. Tarifs : de 46 à 75 €.

Renseignements et réservations dans les points de vente habituels et sur www.holidayonice.com

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

L'agenda des sorties 

Electro Libre
In Concerto