En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.

mercredi 01 octobre 2014

23°C

S'inscrire?

Menton ›

Publié le
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
Partager

Le drapeau mentonnais

De nos jours, le drapeau mentonnais est un élément incontournable du paysage urbain ; il flotte tous les jours sur le fronton du Palais de l'Europe aux côtés du drapeau français et du drapeau européen ; il en est de même lorsque la façade de l'hôtel de ville est pavoisée comme par exemple, pour la commémoration de la Libération de Menton, le 8 septembre de chaque année. Cependant, ce drapeau n'est pas ancien puisque ce n'est qu'en avril 1954 que le maire Francis Palmero va exprimer le souhait d'en doter la ville. Le choix qui est proposé en 1956 peut paraître surprenant pour un symbole qui se veut, certes identitaire, mais aussi républicain ; en effet ce ne sera pas vers un récent passé, celui au cours duquel les mentonnais choisirent leur destin (révolution de 1848 et rattachement à la France) que les élus vont se référer mais à un destin plus ancien, vassalique et religieux. Le maire, rapporteur de cette délibération, avance les arguments suivants :

« À l'heure actuelle, il n'existe pas, à proprement parler de drapeau mentonnais transmis de siècle en siècle. Il est certain cependant, que le blanc et le bleu, couleurs de la Vierge, ont été désignées en 1687, par le prince Louis 1er de Monaco, pour être portées par les habitants de la ville, en hommage à l'Immaculée Conception à qui avait été dédié l'édifice construit sur son initiative, pour les Pénitents blancs ... le drapeau vert, blanc et rouge avec les deux mains entrelacées fut aussi provisoire que le gouvernement provisoire des villes libres de Menton et de Roquebrune après la Révolution du 2 mars 1848 qui prononça la séparation de ces deux communes de la principauté de Monaco ; il disparut donc officiellement le 1er mai 1849 lorsque les deux villes furent soumises aux statuts et lois sardes ». Et propose donc au conseil qui adopte « de retenir comme seules officielles pour la ville de Menton les couleurs bleu et blanc …Ces couleurs seront disposées dans le sens vertical, le bleu près de la hampe.»

 

 

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com