“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme instrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Dossier du mois #8 - Cruel, peureux ou benêt... pourquoi le loup a-t-il si mauvaise presse?

Mis à jour le 07/01/2016 à 10:00 Publié le 16/01/2016 à 19:30

Dossier du mois #8 - Cruel, peureux ou benêt... pourquoi le loup a-t-il si mauvaise presse?

Cruel et méchant, parfois benêt. Le loup a longtemps eu mauvaise presse dans la littérature française. Les récits contemporains tendent, eux, à le réhabiliter.

XIIIe siècle. Dans son Bestiaire, Pierre de Beauvais, n'y va pas par quatre chemins: "Le loup représente le diable, car celui-ci éprouve constamment de la haine pour l’espèce humaine, et il rôde autour des pensées des fidèles afin de tromper leurs âmes. (...) Les yeux du loup qui brillent dans la nuit, ce sont les oeuvres du diable..."

"Nuisible de son vivant, inutile après sa mort"

Près de 400 ans plus tard, en 1767, le naturaliste de Louis XV, Buffon, ne trouvera "rien de bon dans cet animal que sa peau, on en fait des fourrures grossières qui sont chaudes et durables. Sa...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres