“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Pour qui vous prenez vous?": dialogue musclé entre Dupond-Moretti et une polici...

Procès Pastor: Marion est tombée nez à nez avec le tueur

Procès Pastor: la police judiciaire de Nice a résisté aux assauts des avocats du...

Procès Pastor: "140.000 euros, le prix du double assassinat", selon le commissai...

L'audience de libération conditionnelle du faux docteur Jean-Claude Romand renvo...

Une fillette de 18 mois rudoyée à la crèche "Babilou" de Monaco?

Mis à jour le 24/11/2017 à 21:38 Publié le 24/11/2017 à 17:29
Le tribunal correctionnel de Monaco rendra sa décision le 5 décembre.

Le tribunal correctionnel de Monaco rendra sa décision le 5 décembre. Photo Jean-François Ottonello

Une fillette de 18 mois rudoyée à la crèche "Babilou" de Monaco?

D’après des témoins, une auxiliaire puéricultrice aurait eu des paroles agressives et des actes violents envers deux enfants, en fin d'année dernière. L’employée, licenciée depuis les faits, a réfuté toute brutalité à la barre. Le tribunal correctionnel de Monaco a mis sa décision en délibéré au 5 décembre.

Triste affaire ou histoire invraisemblable? Que s’est-il passé véritablement le jeudi 15 décembre 2016 à la crèche d’entreprise "Babilou"? À l’époque, deux témoins avaient rapporté des faits graves de violences sur une fillette de 18 mois.

Une auxiliaire puéricultrice lui aurait donné trois coups de pied au niveau des fesses et du dos. Le dernier geste, plus brutal encore, aurait provoqué un choc frontal de l’enfant sur le sol. Mais rien n’est divulgué le soir même et aucune trace n’est remarquée.

Période de la Nativité oblige, l’affaire remonte à la directrice à partir du mardi 10 janvier 2017.

les parents portent plainte

Les parents sont informés de l’incident le 18 janvier. Ils déposent plainte à la Sûreté publique le 23 février. Pour étayer leur action en justice, ils font examiner leur bambin par un médecin le 4 avril 2017 aux...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct