“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La fille d'un millionnaire décède à bord d'un vol Londres-Nice après avoir mangé...

Le procès Pastor reprend ce lundi: voici l'article à lire si vous n'avez pas sui...

Assises : la double tragédie de la fille d'Hélène Pastor

Gildo Pastor cherche toujours les raisons de l'assassinat de sa mère

"J'ai perdu maman et l'homme de ma vie": le bouleversant témoignage de la fille ...

Un Marseillais refuse le dépistage du taux d’alcoolémie: dix jours ferme

Mis à jour le 16/08/2017 à 10:11 Publié le 16/08/2017 à 10:10
Le tribunal de Monaco.

Le tribunal de Monaco. Photo Cyril Dodergny

Un Marseillais refuse le dépistage du taux d’alcoolémie: dix jours ferme

Père de famille depuis quelques jours, un automobiliste, assez loquace, a passé une soirée bien aventureuse en Principauté. Avait-il trop fêté l’événement, jeudi dernier, pour boire plus que de raison ?

 Saoul, d’après les policiers qui l’ont interpellé vers 23h55 dans le jardin du square Marcel-Pagnol, place des Moulins, quel taux d’alcool avait-il dans le sang Le nombre de grammes demeurera à jamais un mystère… Car ce Marseillais de vingt-six ans, incarcéré à la maison d’arrêt, a justement comparu, menotté, devant le tribunal correctionnel, pour conduite en état d’ivresse et refus de se soumettre à une épreuve de dépistage du taux d’alcoolémie.

"Deux à trois gorgées de wisky coca"

Il a écopé pour ces deux infractions d’une peine de dix jours de prison ferme. À l’audience, les "deux à trois gorgées de whisky-Coca" bues par cet employé du bâtiment un peu plus tôt, ne plaident évidemment pas pour sa version des...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct