“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Procès Pastor: la milliardaire et son chauffeur n'avaient aucune chance de survi...

Procès Pastor: trois chauffeurs de taxi de Nice appelés à témoigner ce jeudi

"Pour qui vous prenez vous?": dialogue musclé entre Dupond-Moretti et une polici...

Procès Pastor: Marion est tombée nez à nez avec le tueur

Procès Pastor: la police judiciaire de Nice a résisté aux assauts des avocats du...

Tricherie au casino de Monte-Carlo: trois ans de prison encourus

Mis à jour le 16/12/2015 à 05:12 Publié le 16/12/2015 à 05:12
Le procureur a requis 3 ans de prison ferme contre Sajid et Qamar, et 18 mois ferme contre Zahidul.

Le procureur a requis 3 ans de prison ferme contre Sajid et Qamar, et 18 mois ferme contre Zahidul. Cyril Dodergny

Tricherie au casino de Monte-Carlo: trois ans de prison encourus

Trois Britanniques soupçonnés d'avoir escroqué 540 000 euros au Casino de Monte-Carlo étaient jugés hier, au tribunal correctionnel de Monaco. Le délibéré sera rendu le 21 décembre

Pour deux d'entre eux, la question n'est plus de savoir s'ils ont triché ou non. Ils ont reconnu, en partie, les faits qui leur sont reprochés. Le troisième, en revanche, nie en bloc. Trois Britanniques étaient jugés hier, au tribunal correctionnel de Monaco, pour escroquerie. Ils sont soupçonnés d'avoir manipulé des jetons de roulette anglaise au Casino de Monte-Carlo pour empocher de vrais pactoles. Une escroquerie estimée à 540 000 € au préjudice de la Société des Bains de Mer (SBM), qui exploite l'établissement (notre édition du 10 décembre dernier).

En détention à la maison d'arrêt de Monaco depuis le 21 juin dernier, Sajid, 49 ans, Qamar, 26 ans, et Zahidul, 45 ans, sont apparus menottés hier. Tête basse, mine grave, les trois Anglais ne parlent pas français. Ils passeront par l'intermédiaire d'une traductrice pour donner, avec beaucoup de calme et de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct