“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Gildo Pastor cherche toujours les raisons de l'assassinat de sa mère

Procès Pastor: le témoignage de l'enquêteur qui a recueilli les aveux du coach s...

Procès Pastor: la milliardaire et son chauffeur n'avaient aucune chance de survi...

Procès Pastor: trois chauffeurs de taxi de Nice appelés à témoigner ce jeudi

"Pour qui vous prenez vous?": dialogue musclé entre Dupond-Moretti et une polici...

Treize prévenus jugés en novembre dans l'affaire "mains propres"

Mis à jour le 10/03/2016 à 21:29 Publié le 10/03/2016 à 22:13
Le maire de Beausoleil, Gérard Spinelli, a-t-il conclu un pacte avec les frères Marzocco en favorisant l'édification de la Tour Odéon?

Le maire de Beausoleil, Gérard Spinelli, a-t-il conclu un pacte avec les frères Marzocco en favorisant l'édification de la Tour Odéon? Photo J.F. Ottonello

Treize prévenus jugés en novembre dans l'affaire "mains propres"

Treize des suspects de ce dossier politico-financier portant notamment sur la construction de la Tour Odéon, à Monaco, seront jugés devant le tribunal correctionnel de Marseille, après cinq longues années d'instruction.

L'affaire avait débuté le 24 novembre 2009, au petit matin, par un vaste coup de filet de la police judiciaire et du GIR.

L'opération "mains propres" visait plusieurs objectifs à l'Est du département: un entrepreneur italien suspecté d'être l'émissaire de la Camorra sur la Côte d'Azur, un homme d'affaires monégasque, et même un maire ainsi que l'entourage d'un ancien sénateur. Certains ont depuis été mis hors de cause. 

>> RELIRE: "Mains propres": les dessous d'une affaire politico-financière 

Restent ces treize suspects, qui comparaîtront à partir du 28 novembre 2016 devant le tribunal correctionnel de Marseille. Les juges se pencheront notamment sur les conditions de l'édification de la Tour Odéon, qui trône aujourd'hui sur la Principauté de Monaco. Une construction portée par le groupe Marzocco et décriée à l'époque par des riverains de Beausoleil, pour les nuisances qu'elle engendrait.

Le maire de Beausoleil, Gérard Spinelli, a-t-il conclu un pacte secret avec les frères Marzocco en favorisant cette construction, alors qu'il s'opposait par ailleurs au projet? D'où vient le pactole qu'auraient tentés de dissimuler feu le sénateur-maire de Saint-Jean-Cap-Ferrat, René Vestri, et certains membres de sa famille?

>> RELIRE: Affaire "mains propres" : le juge piste l’argent 

L'affaire, instruite depuis cinq ans, sera décortiquée par les juges phocéens du 28 novembre au 9 décembre 2016. 

Plus d'informations dans vos éditions Nice-Matin et Monaco-Matin du vendredi 11 mars.


La suite du direct