“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La fille d'un millionnaire décède à bord d'un vol Londres-Nice après avoir mangé...

Le procès Pastor reprend ce lundi: voici l'article à lire si vous n'avez pas sui...

Assises : la double tragédie de la fille d'Hélène Pastor

Gildo Pastor cherche toujours les raisons de l'assassinat de sa mère

"J'ai perdu maman et l'homme de ma vie": le bouleversant témoignage de la fille ...

Sur "le chemin vers le coma éthylique", elle décide de prendre le volant pour raccompagner une amie

Mis à jour le 05/06/2018 à 08:27 Publié le 05/06/2018 à 08:30
« Cette proportion d'alcool correspond à la quantité de deux bouteilles de vin ou une de  spiritueux...», a noté, effaré, le magistrat.

« Cette proportion d'alcool correspond à la quantité de deux bouteilles de vin ou une de spiritueux...», a noté, effaré, le magistrat. Photo d'Illustration Cyril Dodergny

Sur "le chemin vers le coma éthylique", elle décide de prendre le volant pour raccompagner une amie

Une jeune estonienne a voulu raccompagner son amie prise de malaise. Contrôlée, la conductrice présentait un fort d'alcoolémie. Jugée, elle a pu bénéficier de la clémence du tribunal.

Dans le box, à l'audience de flagrance, vendredi dernier, une jolie femme estonienne de 29 ans.

Très chic, elle comparait, menottée, devant le tribunal correctionnel pour avoir conduit sa Mercedes avec un taux d'alcool de 1,13 mg par litre d'air expiré. Soit 2,26 g dans le sang.

Elle semble même étouffer dans l'atmosphère lourde du prétoire, car elle craint la sagacité de la justice après avoir bu autant. Finalement, les juges prononceront une peine clémente de six mois d'emprisonnement assortis du sursis.

Quelle contenance! Dans la nuit de mercredi à...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct