“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Procès Pastor: le tireur nie toute implication dans l'assassinat de la milliarda...

Maurice et Aurélien Giovanacci, dont le garage du Mouriez a brûlé, avec le propriétaire de la maison où les jeunes locataires avaient imprudemment allumé un barbecue.

Incendie de Castagniers : le barbecue de la discorde

À la sortie de la salle d'audience, hier, au palais de justice de Grasse.

Un an requis contre le tueur du chien Cacahuète Qu'on comprenne que ça suffit !

Procès Pastor: le guetteur soupçonné d'avoir participé à l'assassinat de la mill...

La fille d'un millionnaire décède à bord d'un vol Londres-Nice après avoir mangé...

Six ans ferme pour le braqueur de Ciribelli

Mis à jour le 13/01/2016 à 05:11 Publié le 13/01/2016 à 05:11
L'audience d'hier s'est concentrée sur la personnalité de l'accusé.

L'audience d'hier s'est concentrée sur la personnalité de l'accusé. M. A.

Six ans ferme pour le braqueur de Ciribelli

L'un des auteurs de l'attaque de la bijouterie, le 21 juin 2007 à Monte-Carlo, soupçonné d'appartenir au gang des Pink Panthers, a été condamné à six ans de prison de ferme, hier, par le tribunal criminel

Six ans de prison ferme. C'est la peine que vient d'infliger le tribunal criminel de Monaco à Nikola Ivanovic pour avoir braqué, le 21 juin 2007 dans la galerie du Métropole, la bijouterie Ciribelli.

À l'époque, avec un complice qui purge actuellement une peine pour d'autres faits commis en France, ce Monténégrin avait attaqué la boutique et emporté 33 montres de luxe (lire notre édition d'hier). Un butin de 453 456 e pour les deux malfaiteurs, et un sacré traumatisme pour la vendeuse ainsi qu'un client et son fils de deux ans et demi, qui se trouvaient là, au mauvais endroit, au mauvais moment.

Interpellés en 2009 à Paris, juste après un braquage à Lausanne, en Suisse, les deux hommes sont également soupçonnés d'appartenir au gang des Pink Panthers (lire par ailleurs). On attribue à ce groupe de malfaiteurs originaires des Balkans toute une série de braquages à travers le monde.

Changé par la guerre de l'ex-Yougoslavie

Débuté lundi matin, le procès s'est achevé hier soir. Au terme...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct