“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Pour qui vous prenez vous?": dialogue musclé entre Dupond-Moretti et une polici...

Procès Pastor: Marion est tombée nez à nez avec le tueur

Procès Pastor: la police judiciaire de Nice a résisté aux assauts des avocats du...

Procès Pastor: "140.000 euros, le prix du double assassinat", selon le commissai...

L'audience de libération conditionnelle du faux docteur Jean-Claude Romand renvo...

Relaxe du maire de Beausoleil Gérard Spinelli dans l'affaire de la tour Odéon: "la justice a acté ce que je n'ai cessé de dire"

Mis à jour le 20/02/2018 à 11:07 Publié le 20/02/2018 à 11:05
Le maire de Beausoleil, Gérard Spinelli.

Le maire de Beausoleil, Gérard Spinelli. Photo Jean-François Ottonello

Relaxe du maire de Beausoleil Gérard Spinelli dans l'affaire de la tour Odéon: "la justice a acté ce que je n'ai cessé de dire"

La cour d'appel d'Aix-en-Provence a rendu son arrêt ce mardi 20 février dans l'affaire Odéon. Ce dossier politico-financier initié il y a près de 10 ans vient de se conclure par une relaxe générale des mis en cause.

À l'énoncé de l'arrêt de la cour d'appel d'Aix, qui confirme la relaxe prononcée en première instance dans l'affaire Odéon, la maire de Beausoleil, Gérard Spinelli, ne cache pas sa satisfaction.

>> RELIRE. Procès de la tour Odéon à Monaco: le maire de Beausoleil Gérard Spinelli et Lino Alberti relaxés

"Cela fait neuf ans que j'attends cette décision de justice. Aujourd'hui, la justice a acté ce que je n'ai cessé de dire, à savoir que je n'avais rien à faire dans ce dossier. Il ne concerne ni l'homme et encore moins le maire. Je n'ai jamais douté que justice me serait rendue."

"Cette certitude m'a permis d'endurer le plus difficile, une incarcération aux Baumettes de 80 jours, mon nom associé en permanence à la mafia italienne et à l'opération "mains propres" qui concernait l'assassinat de juges, un honneur sans cesse vilipendé à la une des journaux et les regards du doute qui, quoi qu'on en dise, pèsent sur vous."

"Aujourd'hui la justice m'a libérée de ce poids. Ma reconnaissance va aux Beausoleillois qui m'ont toujours soutenu dans cette épreuve. Malgré tout je suis toujours resté fier de mon engagement politique et d'être un élu au service de ce territoire compliqué qu'est Beausoleil. Si la vérité a été longue à être établie, la sincérité de mon engagement m'a portée durant tout ce temps."


La suite du direct