“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Gildo Pastor cherche toujours les raisons de l'assassinat de sa mère

"J'ai perdu maman et l'homme de ma vie": le bouleversant témoignage de la fille ...

Procès Pastor: le témoignage de l'enquêteur qui a recueilli les aveux du coach s...

Procès Pastor: la milliardaire et son chauffeur n'avaient aucune chance de survi...

Procès Pastor: trois chauffeurs de taxi de Nice appelés à témoigner ce jeudi

Refoulé, il était en Principauté pour jouer au P.M.U.: quinze jours ferme

Mis à jour le 25/07/2017 à 09:28 Publié le 25/07/2017 à 05:12
Image d'illustration d'un joueur de PMU remplissant une grille

Image d'illustration d'un joueur de PMU remplissant une grille Photo archives Serge Haouzi

Refoulé, il était en Principauté pour jouer au P.M.U.: quinze jours ferme

Un ressortissant tunisien résidant à Nice a été interpellé en gare de Monaco. L'homme au casier judiciaire déjà bien rempli avec notamment des condamnations pour viols, est pourtant interdit de territoire.

Vingt et une condamnations pour vol, viol, agressions sexuelles, évasion, stupéfiants, ivresse… Un "sauf-conduit" pas du tout apprécié par les autorités de la Principauté, concernant un ressortissant tunisien qu'ils ont d'ailleurs refoulé du territoire. Pourtant, ce même individu vient de comparaître, menotté, devant le tribunal correctionnel. Il était jugé pour avoir cheminé, dimanche 16 juillet, sur l'avenue Prince-Pierre, malgré l'interdiction notifiée le 16 avril 2016. Condamné à une peine de quinze jours ferme, il effectuera également le mois d'emprisonnement avec sursis écopé à l'audience du 21 février dernier.

Tout commence par une tentation subite de parier au P.M.U., du côté de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct