“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Procès Pastor: le guetteur soupçonné d'avoir participé à l'assassinat de la mill...

La fille d'un millionnaire décède à bord d'un vol Londres-Nice après avoir mangé...

Le procès Pastor reprend ce lundi: voici l'article à lire si vous n'avez pas sui...

Assises : la double tragédie de la fille d'Hélène Pastor

Gildo Pastor cherche toujours les raisons de l'assassinat de sa mère

Quatre mois de prison avec sursis pour un mari violent à Monaco

Mis à jour le 09/03/2018 à 14:38 Publié le 09/03/2018 à 14:36
Malgré les attestations médicales, le prévenu a nié frapper sa femme.

Malgré les attestations médicales, le prévenu a nié frapper sa femme. Photo Eric Ottino

Quatre mois de prison avec sursis pour un mari violent à Monaco

Le mari n'a cessé de nier les violences physiques infligées à sa femme devant le tribunal correctionnel de Monaco. Pourtant, le rapport médical ne laisse pas de place au doute. Le prévenu a été condamné à quatre mois de prison avec sursis.

Un couple résidant à Monaco s’est retrouvé dans le prétoire, dans le cadre d’une triste affaire de violence conjugale. Le mari, un trentenaire sans emploi, avait recours à la force, à la menace, à la contrainte ou à la maltraitance. Pourtant, il réfute toute once d’agressivité.

Sa femme, traitée médicalement pour des troubles psychiatriques, est à ses côtés. Paradoxalement, la victime acquiesce souvent et défend quelquefois son conjoint. Elle n’a d’ailleurs jamais déposé de plainte. C’est sa mère qui a dénoncé les pratiques épouvantables subies par sa fille à la Sûreté publique.

À la barre, le couple s’explique, échange des points de vue. Au fil de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct