“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Gildo Pastor cherche toujours les raisons de l'assassinat de sa mère

"J'ai perdu maman et l'homme de ma vie": le bouleversant témoignage de la fille ...

Procès Pastor: le témoignage de l'enquêteur qui a recueilli les aveux du coach s...

Procès Pastor: la milliardaire et son chauffeur n'avaient aucune chance de survi...

Procès Pastor: trois chauffeurs de taxi de Nice appelés à témoigner ce jeudi

Me Patrice Lorenzi quitte sa robe d'avocat en pleine audience

Mis à jour le 20/07/2018 à 05:13 Publié le 20/07/2018 à 05:13
En sa qualité de doyen de l'Ordre des avocats et du palais de justice, Me Patrice Lorenzi a dit au revoir à la formation collégiale du tribunal correctionnel.

En sa qualité de doyen de l'Ordre des avocats et du palais de justice, Me Patrice Lorenzi a dit au revoir à la formation collégiale du tribunal correctionnel. J.-M.F.

Me Patrice Lorenzi quitte sa robe d'avocat en pleine audience

Séquence émotion rarissime au tribunal correctionnel !

Séquence émotion rarissime au tribunal correctionnel ! Cédons à l'exceptionnel pour une fois, avec la cessation des fonctions judiciaires de Me Patrice Lorenzi. Audacieuse allégation révélée à la barre après cinquante ans d'une brillante carrière ! L'avocat monégasque ne portera plus la robe, cet accessoire indissociable du plaideur ! Suffisant pour émouvoir les juges, prévenus sur-le-champ de cet arrêt sans signature ni contreseing. Et avantage à la défense encline à une oralité éloignée des traditions.

« Cette procédure, entame l'homme de loi, aurait dû faire l'objet de ma dernière plaidoirie. Mais vous avez renvoyé l'affaire car la victime avait sollicité tardivement l'assistance judiciaire. Alors, j'exposerai les faits autrement. Je m'en souviens comme si...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct