“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Pour qui vous prenez vous?": dialogue musclé entre Dupond-Moretti et une polici...

Procès Pastor: Marion est tombée nez à nez avec le tueur

Procès Pastor: la police judiciaire de Nice a résisté aux assauts des avocats du...

Procès Pastor: "140.000 euros, le prix du double assassinat", selon le commissai...

L'audience de libération conditionnelle du faux docteur Jean-Claude Romand renvo...

Les juges monégasques ne plaisantent pas avec la cocaïne

Mis à jour le 08/03/2018 à 15:45 Publié le 08/03/2018 à 15:42
Des peines de prison avec sursis et 2 000 euros d’amende ont été prononcés.

Des peines de prison avec sursis et 2 000 euros d’amende ont été prononcés. Photo Cyril Dodergny

Les juges monégasques ne plaisantent pas avec la cocaïne

Le tribunal correctionnel de Monaco a condamné un dealer et deux consommateurs à des peines d’un à six mois de prison avec sursis, pour 1,46g de poudre blanche. Preuve que la tolérance zéro est la règle en Principauté.

Encore une énième affaire de stupéfiants. De cocaïne, en l’occurrence. À Monaco, le moindre milligramme est sanctionné, la tolérance zéro est la règle. Pour gagner cette bataille, la justice ne veut laisser aucune marge de manœuvre aux prévenus, qu’ils soient dealers ou consommateurs.

Mardi, à l’audience, un jeune Portugais, une animatrice télé et un mandataire immobilier ont été condamnées respectivement à des peines de six et un mois de prison avec sursis, et 2000 euros d’amende, pour une pincée de 1,46g de coke.

La cocaïne cachée sous le tee-shirt

Le 25 juin 2016, vers 1 h du matin, avenue de la Madone, des policiers en patrouille aperçoivent une Renault stationnée sur l’emplacement réservé aux taxis. Le véhicule avait été repéré auparavant en train de circuler à contresens après avoir franchi une ligne...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct