“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Gildo Pastor cherche toujours les raisons de l'assassinat de sa mère

"J'ai perdu maman et l'homme de ma vie": le bouleversant témoignage de la fille ...

Procès Pastor: le témoignage de l'enquêteur qui a recueilli les aveux du coach s...

Procès Pastor: la milliardaire et son chauffeur n'avaient aucune chance de survi...

Procès Pastor: trois chauffeurs de taxi de Nice appelés à témoigner ce jeudi

Le voleur du Yacht-club de Monaco en 2013 extradé de Suisse et écroué

Mis à jour le 10/05/2018 à 18:24 Publié le 10/05/2018 à 15:38
Condamné par défaut en 2013 pour vols et émission de chèques, le photographe parisien a été extradé de Suisse lundi. Il attend son procès derrière les barreaux de la prison monégasque.

Condamné par défaut en 2013 pour vols et émission de chèques, le photographe parisien a été extradé de Suisse lundi. Il attend son procès derrière les barreaux de la prison monégasque. Photo archives Nice-Matin

Le voleur du Yacht-club de Monaco en 2013 extradé de Suisse et écroué

Il se croyait sans doute à l’abri, en Suisse. Ce photographe parisien devait penser que la justice monégasque ne le retrouverait pas. Que le temps avait passé et que ses erreurs de jeunesse étaient oubliées. Faux. Lundi, il a été extradé à Monaco et incarcéré dans l’attente d’un nouveau procès.

Il faut remonter cinq ans en arrière pour comprendre cette affaire. Le 5 novembre 2013, ce Français a été condamné par défaut à dix-huit mois de prison ferme. Il avait 21 ans, à l’époque. En son absence à l’audience, le tribunal avait sanctionné le prévenu pour des vols commis le 24 octobre 2011 au Yacht-club de Monaco.

La juridiction avait également décerné un mandat d’arrêt afin que cet aigrefin réponde de ses actes.

Lesquels? La justice monégasque lui...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct