“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ils écoulent des faux billets de 100€ au casino... et repartent avec 35.000€

« L'individu évoque un contact dans un bureau de change officieux de Milan afin d'obtenir un meilleur taux », a rappelé le magistrat en l'absence des prévenus à l'audience.

3 ans de prison ferme pour le couple aux faux billets

L'acteur et metteur en scène marseillais Philippe Caubère accusé de viol

La conductrice affichait un taux d'alcoolémie 5 fois supérieur à la normale.

Elle termine sa nuit d'ivresse à 11 grammes d'alcool !

Le psychiatre accusé d'avoir facturé plus de 100 actes par jour, a été relaxé pa...

Le SDF italien ne pourra plus venir dormir à la gare SNCF de Monaco

Mis à jour le 10/04/2018 à 17:30 Publié le 10/04/2018 à 17:29
S’il revient à Monaco, le prévenu sera envoyé directement en prison.

S’il revient à Monaco, le prévenu sera envoyé directement en prison. Photo E.D.

Le SDF italien ne pourra plus venir dormir à la gare SNCF de Monaco

Le tribunal correctionnel de Monaco a condamné un quadragénaire sans domicile fixe à quinze jours de prison avec sursis pour avoir enfreint une interdiction de séjour en Principauté. Il faut dire qu'il était très connu de la justice monégasque, ces dernières années...

Quand il n’y a plus d’espoir d’assistance, il faut passer à la coercition. C’est l’option préférée, lundi, à l’audience de flagrance, par le tribunal correctionnel devant lequel comparaissait, menotté et surveillé par du personnel pénitentiaire, un SDF italien.

Le quadragénaire, célibataire et sans profession, a été interpellé vendredi par les policiers sur le territoire de la Principauté, alors qu’il faisait l’objet d’une mesure de refoulement notifiée le 26 mars dernier.

Agression sexuelle, mendicité, intrusions...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres