“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ils écoulent des faux billets de 100€ au casino... et repartent avec 35.000€

« L'individu évoque un contact dans un bureau de change officieux de Milan afin d'obtenir un meilleur taux », a rappelé le magistrat en l'absence des prévenus à l'audience.

3 ans de prison ferme pour le couple aux faux billets

L'acteur et metteur en scène marseillais Philippe Caubère accusé de viol

La conductrice affichait un taux d'alcoolémie 5 fois supérieur à la normale.

Elle termine sa nuit d'ivresse à 11 grammes d'alcool !

Le procès de Cédric Herrou, poursuivi pour injures publiques envers le préfet, e...

Le psychiatre accusé d'avoir facturé plus de 100 actes par jour, a été relaxé par la cour d'appel

Mis à jour le 17/04/2018 à 09:21 Publié le 17/04/2018 à 08:56

Le psychiatre accusé d'avoir facturé plus de 100 actes par jour, a été relaxé par la cour d'appel

Le psychiatre monégasque Armand Zemori a-t-il escroqué les caisses sociales de la Principauté? La question tourne en boucle depuis une dizaine d’années. Mais, hier matin, la Cour d’appel correctionnelle a mis également hors de cause ce médecin spécialiste des maladies mentales.

Dans son arrêt lu par le président Éric Senna, cette juridiction du second degré l’a relaxé et confirmé le jugement contradictoire du tribunal correctionnel du 12 avril 2016.

Pareille décision peut résider dans le fait que la preuve de la culpabilité de l’intéressée n’a pas été rapportée, comme l’a souvent démontré la défense.

Est-ce pour autant la fin des péripéties judiciaires pour le praticien? La décision sera définitive après l’ultime voie de recours possible, le pourvoi en révision. S’il est encore trop tôt pour connaître la réaction de la partie civile, l’éventualité ne peut être écartée au regard des sommes...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres