“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Notre reporter a assisté à la première semaine du procès Pastor à Aix: voici ce ...

Assises : la double tragédie de la fille d'Hélène Pastor

Gildo Pastor cherche toujours les raisons de l'assassinat de sa mère

"J'ai perdu maman et l'homme de ma vie": le bouleversant témoignage de la fille ...

Procès Pastor: le témoignage de l'enquêteur qui a recueilli les aveux du coach s...

Le cambrioleur roumain de la "Villa La Luciole" condamné à huit mois ferme

Mis à jour le 29/06/2017 à 13:41 Publié le 29/06/2017 à 05:52
« J'ai escaladé le portail et j'ai réussi à rentrer dans le logement en forçant un volet avec des outils récupérés au sous-sol de l'immeuble», témoigne le prévenu à la barre.

« J'ai escaladé le portail et j'ai réussi à rentrer dans le logement en forçant un volet avec des outils récupérés au sous-sol de l'immeuble», témoigne le prévenu à la barre. Photo archive Franck Fernandes

Le cambrioleur roumain de la "Villa La Luciole" condamné à huit mois ferme

C'est pour une tentative de cambriolage, perpétré en Principauté le 23 février 2016, qu'un ressortissant roumain de trente-six ans vient d'être jugé par le tribunal correctionnel.

Marius Bubutanu, extradé vers Monaco par la police serbe le 8 mai dernier, a écopé d'une peine de huit mois de prison ferme.

À l'époque, le monte-en-l'air avait "visité" un appartement situé au troisième étage de la "Villa La Luciole", en haut de la rue Louis-Aureglia. S'il avait pu s'enfuir aux premières sonorités de l'alarme, cet individu, sans domicile et sans emploi, avait été tout de même identifié par les enquêteurs grâce aux empreintes ADN relevées sur les lieux. Absent le 7 février dernier, il avait été condamné par défaut à une peine d'un an d'emprisonnement ferme avec mandat d'arrêt.

Mardi, à l'audience, l'avocat Clyde Billaud a...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct