“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Procès Pastor: le tireur nie toute implication dans l'assassinat de la milliarda...

Maurice et Aurélien Giovanacci, dont le garage du Mouriez a brûlé, avec le propriétaire de la maison où les jeunes locataires avaient imprudemment allumé un barbecue.

Incendie de Castagniers : le barbecue de la discorde

À la sortie de la salle d'audience, hier, au palais de justice de Grasse.

Un an requis contre le tueur du chien Cacahuète Qu'on comprenne que ça suffit !

Procès Pastor: le guetteur soupçonné d'avoir participé à l'assassinat de la mill...

La fille d'un millionnaire décède à bord d'un vol Londres-Nice après avoir mangé...

L’agent de nettoyage volait des chèques pour mener la belle vie à Monaco

Mis à jour le 18/10/2017 à 15:11 Publié le 18/10/2017 à 11:41
Le tribunal de Monaco.Illustration Palais de Justice de Monaco

Le tribunal de Monaco.Illustration Palais de Justice de Monaco Photo Michaël Alesi

L’agent de nettoyage volait des chèques pour mener la belle vie à Monaco

Son rêve était de dépenser sans compter pour se divertir dans les boîtes de nuit et clubs branchés, prendre ses repas dans les restaurants gastronomiques les plus chics. En clair: s’amuser, mener la belle vie sans s’occuper de la "douloureuse"! Mais pareille aventure était risquée avec son seul salaire d’agent de nettoyage.

Pour parvenir à ses fins, ce résident de Beausoleil de 19 ans avait dérobé, entre les mois d’avril et mai derniers, des formules de chèques chez deux clients de la société où il accomplissait les tâches convenues. Il a été condamné par le tribunal correctionnel à huit jours d’emprisonnement avec sursis et 600 euros d’amende.

DEUX CHÈQUES DE 1.680€ ET 1.950€

Il était bien inutile, pour les victimes, de prier saint Antoine pour retrouver les chèques "perdus". Par chance, un...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct