“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Procès Pastor: la milliardaire et son chauffeur n'avaient aucune chance de survi...

Procès Pastor: trois chauffeurs de taxi de Nice appelés à témoigner ce jeudi

"Pour qui vous prenez vous?": dialogue musclé entre Dupond-Moretti et une polici...

Procès Pastor: Marion est tombée nez à nez avec le tueur

Procès Pastor: la police judiciaire de Nice a résisté aux assauts des avocats du...

La tête de pont d'une escroquerie à 350M€ interpellée à Monaco

Mis à jour le 08/04/2016 à 17:17 Publié le 08/04/2016 à 17:14
Une vue générale de Monaco.

Une vue générale de Monaco. Photo Patrice Lapoirie

La tête de pont d'une escroquerie à 350M€ interpellée à Monaco

C'est un vaste réseau qui vient de tomber. Le service national de douane judiciaire (SNDJ) vient de permettre de mettre au jour une filière d'escroquerie à la taxe carbone. Le préjudice avoisinerait la somme colossale de 385 millions d'euros!

Le système, complexe, leur permettait de détourner des montant de TVA très conséquents, sur le marché du droit à polluer, au détriment de l'Etat Français.

Les faits remontent à 2008-2009. Agissant sur commission rogatoire de deux juges d'instruction du pôle financier du tribunal de grande instance de Paris, le SNDJ a mené mardi 5 et mercredi 6 avril d'importantes opérations de perquisitions, interpellations et auditions.

C'est ce que vient de confirmer le parquet national financier à Nice-Matin.

Quinze personnes ont été interpellées et quinze perquisitions ont été effectuées par près d'une cinquantaine d'agents du SNDJ sur le territoire national et en exécution d'une commission rogatoire internationale.

Yachts, montres de luxe, bolides....

Ont été interpellés à Monaco, sur mandat d'arrêt, l'un des organisateurs présumés de cette escroquerie et sa concubine, dans l'attente de leur extradition vers la France.

A Marseille, plusieurs personnes ont été placées en garde à vue, et une autre à Paris.

Dix des douze individus interpellés dans la région marseillaise ont été présentés devant les juges d'instruction et mis en examen et écroués.

Dans le cadre de ces opérations, ont été saisis un yacht d'une valeur supérieure à 8 M€, des automobiles de luxe, 400.000 € en espèces, douze montres de luxe.

Des saisies ont été effectuées sur plusieurs comptes bancaires. 


La suite du direct