“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Je cherche quelqu’un pour liquider la vieille, tu peux m’aider?": le témoignage...

Affaire Pastor: le fournisseur des munitions entendu par la cour d’assises

Procès Pastor: le tireur nie toute implication dans l'assassinat de la milliarda...

Maurice et Aurélien Giovanacci, dont le garage du Mouriez a brûlé, avec le propriétaire de la maison où les jeunes locataires avaient imprudemment allumé un barbecue.

Incendie de Castagniers : le barbecue de la discorde

À la sortie de la salle d'audience, hier, au palais de justice de Grasse.

Un an requis contre le tueur du chien Cacahuète Qu'on comprenne que ça suffit !

La justice monégasque offre une seconde chance au voleur repenti du Yacht-club

Mis à jour le 01/06/2018 à 12:01 Publié le 01/06/2018 à 13:45
Le Yacht-club avait dans un premier temps cru à l’action d’un employé indélicat.

Le Yacht-club avait dans un premier temps cru à l’action d’un employé indélicat. Archives Cyril Dodergny

La justice monégasque offre une seconde chance au voleur repenti du Yacht-club

Condamné à 18 mois ferme pour vol en 2015, et récemment extradé de Suisse, le jeune homme a su convaincre les juges de sa volonté à rentrer dans le droit chemin

Né d’une mère incarcérée pour prostitution et héroïnomane et d’un père en détention pour proxénétisme, c’est un "bébé taulard" tombé dans la spirale de la délinquance qui est passé à confesse devant le tribunal correctionnel.

Galères, rapines, mauvaises fréquentations, familles d’accueil, foyers, fugues, prison pour mineurs, squats, famine, emplois saisonniers, et la rue bien souvent pour unique logement ont rythmé son enfance et son adolescence.

Aujourd’hui, c’est un jeune homme de vingt-six ans qui revient de l’enfer. Il a fait une croix sur son calvaire, sur ses enfermements successifs, sur tous les dangers abordés.

"J'ai changé...
vous pouvez me faire confiance"


Au moment de comparaître, menotté, le prévenu dévoile courageusement son parcours, depuis les stigmates des souffrances infligées par des proches jusqu’à ce vol commis entre le 24 et 25 octobre 2011 au Yacht-club de Monaco. Le récit de ce photographe est bouleversant et la conclusion à la gloire de sa...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct