“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Procès Pastor: Marion est tombée nez à nez avec le tueur

Procès Pastor: la police judiciaire de Nice a résisté aux assauts des avocats du...

Procès Pastor: "140.000 euros, le prix du double assassinat", selon le commissai...

L'audience de libération conditionnelle du faux docteur Jean-Claude Romand renvo...

Procès Pastor: les enquêteurs de la police judiciaire de Nice à la barre ce mard...

La justice considère qu'il n'est plus un meurtrier mais alourdit sa peine en appel

Mis à jour le 21/03/2018 à 12:00 Publié le 21/03/2018 à 08:22
Le cabanon où Marc Mandel (à droite) a abattu Pierre Torregrossa (à gauche). Une mort par accident estime désormais la justice.

Le cabanon où Marc Mandel (à droite) a abattu Pierre Torregrossa (à gauche). Une mort par accident estime désormais la justice. Photos Nice-Matin et DR

La justice considère qu'il n'est plus un meurtrier mais alourdit sa peine en appel

Peine alourdie de deux ans en appel pour l'expert automobile monégasque. La justice ne le considère pourtant plus comme un meurtrier, mais estime qu'il a donné la mort par accident.

"Je préfère prendre quatorze ans et ne pas être considéré comme un meurtrier plutôt que douze ans avec cette qualification." C'est ce qu'a confié Marc Mandel, en larmes mais "soulagé", vendredi dernier, à ses avocats niçois.

Cet expert automobile monégasque de 46 ans venait d'être rejugé à Aix en appel.

Il a donc écopé de quatorze ans de réclusion criminelle contre douze ans en première instance devant la cour d'assises des Alpes-Maritimes. Un quantum alourdi, mais avec un changement de taille: les faits ont été requalifiés en coups...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct