“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Notre reporter a assisté à la première semaine du procès Pastor à Aix: voici ce ...

Assises : la double tragédie de la fille d'Hélène Pastor

Gildo Pastor cherche toujours les raisons de l'assassinat de sa mère

"J'ai perdu maman et l'homme de ma vie": le bouleversant témoignage de la fille ...

Procès Pastor: le témoignage de l'enquêteur qui a recueilli les aveux du coach s...

La fatigue, la route... et l'homicide involontaire

Mis à jour le 26/05/2016 à 05:09 Publié le 26/05/2016 à 05:09
Dans cette affaire, « l'emprisonnement ferme n'a pas de sens », dit Cyrielle Colle, la représentante du ministère public.

Dans cette affaire, « l'emprisonnement ferme n'a pas de sens », dit Cyrielle Colle, la représentante du ministère public. N.H.-F.

La fatigue, la route... et l'homicide involontaire

Un homme a été condamné à dix mois d'emprisonnement avec sursis pour avoir mortellement percuté le conducteur d'un deux-roues à Monaco. Seul élément en cause dans le dossier : la fatigue

Il se lève de son banc. Le prévenu s'approche de la barre du tribunal. Un autre homme l'y rejoint. Ils se serrent la main.

Le geste pourrait paraître anodin. Il l'est rarement, dans une salle d'audience. Et encore moins quand la poignée de main s'échange entre le père d'une victime et l'homme qui est soupçonné d'être à l'origine de son décès.

La scène se déroule mardi, devant le tribunal correctionnel de Monaco. Un trentenaire doit répondre d'« homicide involontaire ». Les faits se sont déroulés en octobre dernier, vers 3 h 20 du matin, du côté du tunnel du tunnel du boulevard Louis-II. La Renault du prévenu se serait déportée sur une autre file. Elle a percuté un deux-roues qui venait en sens inverse. Le conducteur n'a pas bu. Ni consommé de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct