“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Affaire Pastor: le fournisseur des munitions entendu par la cour d’assises

Procès Pastor: le tireur nie toute implication dans l'assassinat de la milliarda...

Maurice et Aurélien Giovanacci, dont le garage du Mouriez a brûlé, avec le propriétaire de la maison où les jeunes locataires avaient imprudemment allumé un barbecue.

Incendie de Castagniers : le barbecue de la discorde

À la sortie de la salle d'audience, hier, au palais de justice de Grasse.

Un an requis contre le tueur du chien Cacahuète Qu'on comprenne que ça suffit !

Procès Pastor: le guetteur soupçonné d'avoir participé à l'assassinat de la mill...

Ivre, elle rosse son ex-époux et lui occasionne 15 jours d'ITT

Mis à jour le 02/02/2017 à 05:15 Publié le 02/02/2017 à 05:15
« Je ne me suis pas laissée faire », a répliqué la prévenue à la barre.

« Je ne me suis pas laissée faire », a répliqué la prévenue à la barre. Photo Jean-François Ottonello

Ivre, elle rosse son ex-époux et lui occasionne 15 jours d'ITT

Après avoir "consommé du champagne", une femme s'en prend violemment à son ex-mari occasionnant une ITT de quinze jours

La parité homme-femme est-ce une réalité? Les sceptiques co me les dissidents auraient dû assister à la dernière audience du tribunal correctionnel où une suppléante dans la fonction publique de Monaco a pu revendiquer son droit d'être la plus forte! En essayant tout de même de ne pas lâcher les avantages liés au sexe dit « faible ».

À la barre, un couple de Monégasques, des ex-époux rabibochés, a raconté son affrontement brutal à la suite d'un différend. Au final, la jeune femme a comparu pour violences sur conjoint vivant sous le même toit.

Elle a été condamnée à 500 euros d'amende et au versement de la même somme pour la partie civile (provision pour expertise). C'est donc le mari qui a pris la volée de coups (*). Conséquence : une ITT de quinze jours.

Les cloches ont sonné le jour de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct