“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Procès Pastor: "140.000 euros, le prix du double assassinat", selon le commissai...

L'audience de libération conditionnelle du faux docteur Jean-Claude Romand renvo...

Procès Pastor: les enquêteurs de la police judiciaire de Nice à la barre ce mard...

Il avait inspiré littérature et cinéma... Le faux docteur Romand demande à sorti...

Gildo Pallanca-Pastor, le fils de la défunte, lors de son arrivée hier après-midi au palais de justice d'Aix-en-Provence avec ses deux avocats Gérard Baudoux et Thomas Giaccardi.

Pastor : l'un plaide coupable, les autres se disent innocents

Interdit de territoire monégasque, un Géorgien revient et écope d'une 5e condamnation

Mis à jour le 09/05/2018 à 10:42 Publié le 09/05/2018 à 05:15
« Vous ne saviez pas qu'en descendant du train vous étiez à Monaco ? », a lancé le magistrat sur un ton caustique.

« Vous ne saviez pas qu'en descendant du train vous étiez à Monaco ? », a lancé le magistrat sur un ton caustique. Photo Cyril Dodergny

Interdit de territoire monégasque, un Géorgien revient et écope d'une 5e condamnation

Ce n'est pas commode de reconnaître ses erreurs devant la Justice monégasque! Surtout quand on est confronté à une cinquième condamnation successive pour avoir pénétré sur le territoire de la Principauté, malgré une mesure de refoulement notifiée le 24 avril 2009.

C'est la situation vécue par un Géorgien de 45 ans, sans emploi, résidant à Beausoleil, présenté lundi après-midi à l'audience de flagrance du tribunal correctionnel. Cette infraction cache surtout une condition difficile à dénouer pour ce récidiviste marginal de nature bipolaire, réduit à vivre d'aumônes et de rapines.

Menotté et entouré du personnel pénitentiaire dans le box, le prévenu ne peut s'empêcher d'interrompre fréquemment le président Jérôme Fougeras Lavergnolle quand il établit la chronologie des faits. D'où quelques rappels à l'ordre sévères…

"J'ai été...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct