“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Procès Pastor: le guetteur soupçonné d'avoir participé à l'assassinat de la mill...

La fille d'un millionnaire décède à bord d'un vol Londres-Nice après avoir mangé...

Le procès Pastor reprend ce lundi: voici l'article à lire si vous n'avez pas sui...

Assises : la double tragédie de la fille d'Hélène Pastor

Gildo Pastor cherche toujours les raisons de l'assassinat de sa mère

Ils avaient organisé l'insolvabilité de leur société de yachting

Mis à jour le 09/07/2018 à 05:07 Publié le 09/07/2018 à 05:07
« Lors des précédentes auditions, ce Monsieur parlait français… Puis, c'est facile de se présenter comme l'ami afin d'arranger les choses », s'est emporté le premier substitut à l'égard de l'administrateur d'une société de conception de bateaux de luxe. 	(Illustration Michael Alesi)

Ils avaient organisé l'insolvabilité de leur société de yachting

Le dossier de la SAM « Monaco Yachting & Technologies » (Seaborne Yachting) est revenu sur la table du tribunal correctionnel (lire Monaco-Matin du jeudi 12 janvier 2017).

Le dossier de la SAM « Monaco Yachting & Technologies » (Seaborne Yachting) est revenu sur la table du tribunal correctionnel (lire Monaco-Matin du jeudi 12 janvier 2017).

Cette fois, la procédure concernait les deux dirigeants (de fait et de droit) qui devaient comparaître à l'audience pour la non-approbation des comptes et l'absence de documents comptables. Cette procédure illustre bien la suite logique de la déconfiture de la société monégasque, spécialisée dans les conceptions, réalisation et commerce de bateaux de plaisance de luxe, empêtrée dans de graves difficultés financières.

D'ailleurs, la cessation des paiements,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct