“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme instrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Il s'enfuit sans régler sa note d'un club de Monaco... avant d'être arrêté dans un palace

Mis à jour le 13/11/2017 à 08:41 Publié le 13/11/2017 à 08:00
Les deux clients se sont enfuis pour ne pas s'acquitter de la note alors qu'ils avaient largement de quoi payer dans leurs poches.	(DR)

Les deux clients se sont enfuis pour ne pas s'acquitter de la note alors qu'ils avaient largement de quoi payer dans leurs poches. (DR) DR

Il s'enfuit sans régler sa note d'un club de Monaco... avant d'être arrêté dans un palace

Vérité en deçà, sévérité au-delà ! Une maxime appliquée par le tribunal correctionnel à l'encontre d'un Russe de 33 ans qui conduisait sa Mercedes AML avec un taux d'alcoolémie de 0,81 mg par litre d'air expiré.

Mais l'affaire sent également la filouterie. Car ce directeur de société, en prenant le volant de son puissant véhicule 4x4, voulait à coup sûr fuir afin de ne pas régler sa note de 2 780 € au Twiga.

Arrêté lors d'un contrôle routier

Certes, en l'absence du prévenu pour s'expliquer, on pourrait penser à une situation hypothétique! Toutefois, avec l'évocation du dossier par le président Florestan Bellinzona, il serait difficile de nier l'évidence.

Le 27 juillet dernier, le Moscovite passe la soirée en compagnie d'un ami dans l'établissement de Flavio Briatore, au niveau du boulevard Louis-II, au Larvotto. Tous les deux consomment pas mal de boissons: champagne Dom Pérignon, saké et autres alcools forts.

Vers 2 heures, ils se lèvent et prétextent l'oubli de la carte bancaire laissée dans le véhicule. Le voiturier leur remet les clés. Quand il voit arriver le serveur pour l'informer que ces clients n'ont pas réglé la note, c'est trop tard: les deux hommes ont déjà démarré... L'employé les suit jusqu'au Monte-Carlo Beach où les policiers les ont justement arrêtés.

Un mois avec sursis et 3.000€ d'amende

La situation qui suit est un peu folklorique. Après un rapide contrôle, il s'avère que les deux filous avaient de quoi payer dans leurs poches. Quant au conducteur, alcoolisé tout au long du trajet, il a terminé sa nuit à la Sûreté publique. Ce responsable d'entreprise, avec un salaire mensuel de 10.000 €, a des casiers vierges.

Très rapidement, dans ses réquisitions, le premier substitut Olivier Zamphiroff proposera une peine d'un mois d'emprisonnement assorti du sursis et 3.000 € d'amende. Le tribunal suivra les réquisitions du ministère public à la lettre.


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres