“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Procès Pastor: "140.000 euros, le prix du double assassinat", selon le commissai...

L'audience de libération conditionnelle du faux docteur Jean-Claude Romand renvo...

Procès Pastor: les enquêteurs de la police judiciaire de Nice à la barre ce mard...

Il avait inspiré littérature et cinéma... Le faux docteur Romand demande à sorti...

Gildo Pallanca-Pastor, le fils de la défunte, lors de son arrivée hier après-midi au palais de justice d'Aix-en-Provence avec ses deux avocats Gérard Baudoux et Thomas Giaccardi.

Pastor : l'un plaide coupable, les autres se disent innocents

Il se présente à la maison d'arrêt... avec du cannabis dans les poches

Mis à jour le 19/11/2016 à 05:14 Publié le 19/11/2016 à 13:50

Il se présente à la maison d'arrêt... avec du cannabis dans les poches

Le tribunal correctionnel vient d'examiner le cas d'un homme de vingt-deux ans impliqué dans une affaire de détention de stupéfiants.

Le tribunal correctionnel vient d'examiner le cas d'un homme de vingt-deux ans impliqué dans une affaire de détention de stupéfiants. Condamné, à l'époque, à quinze jours de prison ferme pour grivèlerie et recel de vol, ce jeune Dignois, sans profession, se présente à la maison d'arrêt le 12 mai dernier pour purger sa peine.

L'histoire, assez banale, apparaît vite saugrenue quand le président Jérôme Fougeras Lavergnolle rapporte les faits suivants. « Le jour où l'individu se présente pour être incarcéré, il est déjà en retard. Plus grave encore, quand il passe à la fouille, les surveillants ont trouvé dans ses poches 0,30 g de résine de cannabis. »

Pour se défendre, l'inculpé avoue être un gros consommateur régulier de chanvre et fumer entre vingt et trente joints par jour…

« Gros délinquant »

Après avoir pris conscience de l'absurdité de la situation, ce drôle de personnage a fini par avouer qu'il n'avait plus souvenir de détenir encore de la drogue sur lui. Pour le magistrat, « l'homme n'est pas seulement un consommateur. Il est surtout un gros délinquant avec quatorze condamnations inscrites sur son casier judiciaire français pour vols, violences, drogue, outrages ».

Certes, ce récidiviste aurait mieux fait de vider ses poches avant d'être fouillé. Le premier substitut Olivier Zamphiroff suggère au tribunal de considérer « surtout l'attitude de l'intéressé, c'est-à-dire la détention d'un produit illégal. Au regard de ses antécédents et de la manipulation quotidienne de stupéfiants, vous prononcerez une peine de trente jours de prison ferme ». S'empressant de rajouter aussitôt, non sans un brin de causticité : « Et non 0,30 jour… »

Le tribunal diminuera les réquisitions du ministère public en renvoyant pour quinze jours supplémentaires le Dignois en prison.


La suite du direct