“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Procès Pastor: "140.000 euros, le prix du double assassinat", selon le commissai...

L'audience de libération conditionnelle du faux docteur Jean-Claude Romand renvo...

Procès Pastor: les enquêteurs de la police judiciaire de Nice à la barre ce mard...

Il avait inspiré littérature et cinéma... Le faux docteur Romand demande à sorti...

Gildo Pallanca-Pastor, le fils de la défunte, lors de son arrivée hier après-midi au palais de justice d'Aix-en-Provence avec ses deux avocats Gérard Baudoux et Thomas Giaccardi.

Pastor : l'un plaide coupable, les autres se disent innocents

Elle vole au secours de sa fille, une mère arrêtée en état d'ivresse et avec son portable au volant

Mis à jour le 07/07/2017 à 09:05 Publié le 07/07/2017 à 09:03
Image d'illustration

Image d'illustration Photo archives Philippe Bertini

Elle vole au secours de sa fille, une mère arrêtée en état d'ivresse et avec son portable au volant

En voulant voler au secours de sa fille importunée dans une discothèque monégasque, une mère se fait surprendre par les policiers avec un portable à l'oreille au volant de son véhicule et avec un taux d'alcoolémie dépassant le seuil légal.

Une vie de mère est souvent synonyme de vie d'amour et d'abnégation. On pouvait prendre la mesure de cette introspection à l'audience du tribunal correctionnel où comparaissait une quinquagénaire russe résidant en Principauté. Le 20 décembre dernier, vers 22h30, sa fille, importunée par de sottes moralités dans un établissement de Fontvieille, sollicitait son aide urgente… L'instinct maternel l'incitait sans réfléchir à la rejoindre pour protéger sa progéniture. Dès lors, n'écoutant que son courage, cette femme sautait dans son véhicule… Elle allait se retrouver prévenue…

Quelques minutes plus tard, en effet, des policiers patrouillent vers La Rascasse. Ils aperçoivent une Mercedes où la conductrice tient d'une main le volant et de l'autre son téléphone. Ils alertent d'autres agents qui l'interpellent un peu plus loin. Ils constatent en même temps un état d'ivresse.

"Je n'ai pas réfléchi sur le coup"

Un taux d'alcoolémie de 0,78 mg par litre d'air expiré apparaît! Le président Jérôme Fougeras Lavergnolle demande à cette mère de famille, jamais condamnée, de raconter sa version des faits.

"J'avais passé la soirée au Yacht-club et bu trois à quatre coupes de champagne. Puis je suis rentrée chez moi, au Larvotto, à pied, pour éviter tout ennui ou occasion de me faire contrôler. Arrivée à la maison, ma fille m'appelle afin que j'aille la chercher, harcelée par à un comportement agaçant dans une discothèque. Je n'ai pas réfléchi sur le coup… Et quand on m'a surprise avec mon portable, elle m'avertissait qu'elle ne craignait plus rien… Je roulais pourtant correctement avec les réactions logiques d'une mère… Pas de chance!"

L'infraction est toutefois caractérisée pour le premier substitut Olivier Zamphiroff.

"On peut cependant prendre en compte, dans ce dossier, les circonstances particulières d'une conduite du véhicule qui n'était pas prévue. Restez sur une peine d'amende de 800 euros à 1.000 euros"

Si la prévenue a déclaré n'avoir aucun revenu mensuel mais un patrimoine, les juges opteront pour la somme maximum proposée par le ministère public.

Soit 1.000 euros d'amende plus une contravention à 45 euros.


La suite du direct