“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Assises : la double tragédie de la fille d'Hélène Pastor

Gildo Pastor cherche toujours les raisons de l'assassinat de sa mère

"J'ai perdu maman et l'homme de ma vie": le bouleversant témoignage de la fille ...

Procès Pastor: le témoignage de l'enquêteur qui a recueilli les aveux du coach s...

Procès Pastor: la milliardaire et son chauffeur n'avaient aucune chance de survi...

Deux mois ferme pour avoir dérobé un sac Chanel dans un restaurant monégasque

Mis à jour le 01/06/2017 à 12:54 Publié le 01/06/2017 à 12:53
Image d'illustration

Image d'illustration Photo DR

Deux mois ferme pour avoir dérobé un sac Chanel dans un restaurant monégasque

Une jeune femme appartenant aux gens du voyage à La Colle-sur-Loup, a été repérée, grâce aux caméras de surveillance d'un restaurant au Larvotto, après avoir subtilisé le sac Chanel d'une cliente qui se trouvait un peu trop près d'elle.

En Principauté, le biotope de prédilection des voleurs de sacs griffés a toujours été la foule qui fréquente les établissements de nuit à la mode. Un éventail de victimes potentielles, assujetties aux lois du luxe, s’offre aux mains chapardeuses des intéressés. Comme ce vendredi 26 mai. En fin de soirée, l’effervescence embrase le périmètre du Sass’ Café au Larvotto. Tout à coup, une femme se rend compte de la disparition de son sac à main Chanel. Inconsolable, désespérée, elle va conter sa mésaventure au responsable de l’établissement. On décortique les enregistrements vidéo et la coupable apparaît.
Cette jeune fille de 24 ans, mariée, sans...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct