“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Procès Pastor: "140.000 euros, le prix du double assassinat", selon le commissai...

L'audience de libération conditionnelle du faux docteur Jean-Claude Romand renvo...

Procès Pastor: les enquêteurs de la police judiciaire de Nice à la barre ce mard...

Il avait inspiré littérature et cinéma... Le faux docteur Romand demande à sorti...

Gildo Pallanca-Pastor, le fils de la défunte, lors de son arrivée hier après-midi au palais de justice d'Aix-en-Provence avec ses deux avocats Gérard Baudoux et Thomas Giaccardi.

Pastor : l'un plaide coupable, les autres se disent innocents

Au volant d’une Lamborghini, il roule sur le pied d’un ouvrier à Monaco

Mis à jour le 14/03/2018 à 19:44 Publié le 14/03/2018 à 19:30
Illustration d'une Lamborghini.

Illustration d'une Lamborghini. Photo Istock

Au volant d’une Lamborghini, il roule sur le pied d’un ouvrier à Monaco

Le tribunal correctionnel de Monaco a condamné un automobiliste à huit jours de prison avec sursis pour ne pas avoir respecté un panneau de chantier et roulé sur le pied d'un jardinier, il y a tout juste un an, avenue de la Quarantaine. Aujourd'hui encore, l'ouvrier ressent des douleurs en marchant.

Drôle de mésaventure que celle racontée par la victime devant le tribunal correctionnel. Cet ouvrier intérimaire, affecté à des travaux de jardinerie sur l’avenue de la Quarantaine, était chargé de réguler la circulation alternée sur un chantier temporaire, le 1er mars 2017.

En début d’après-midi, un conducteur pressé n’obtempère pas à l’interdiction signalée par un panneau.

Au volant d’une Lamborghini décapotable blanche, l’automobiliste roule sur le pied du jardinier. Heureusement, les godillots renforcés chaussés par le plaignant lui ont épargné de graves blessures.

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct