“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ils écoulent des faux billets de 100€ au casino... et repartent avec 35.000€

« L'individu évoque un contact dans un bureau de change officieux de Milan afin d'obtenir un meilleur taux », a rappelé le magistrat en l'absence des prévenus à l'audience.

3 ans de prison ferme pour le couple aux faux billets

L'acteur et metteur en scène marseillais Philippe Caubère accusé de viol

La conductrice affichait un taux d'alcoolémie 5 fois supérieur à la normale.

Elle termine sa nuit d'ivresse à 11 grammes d'alcool !

Le psychiatre accusé d'avoir facturé plus de 100 actes par jour, a été relaxé pa...

Après trois PV, il scie la chaîne de police et prétend avoir vendu sa moto

Mis à jour le 16/03/2018 à 10:58 Publié le 16/03/2018 à 10:45
Le prévenu roquebrunois, qui avait déjà eu trois PV, a fait croire qu’il avait vendu sa moto pour tenter de se tirer d’affaire.

Le prévenu roquebrunois, qui avait déjà eu trois PV, a fait croire qu’il avait vendu sa moto pour tenter de se tirer d’affaire. Photo archives E.D.

Après trois PV, il scie la chaîne de police et prétend avoir vendu sa moto

Un Roquebrunois a été condamné à 3.000 euros d'amende pour avoir récupéré sa moto enchaînée par la police monégasque, après trois PV. Pour essayer de s'en tirer à moindre frais, ce gérant de société avait produit de faux document de cession de son deux-roues. La Sûreté publique n'a pas été bernée.

Comment a-t-il pu scier la chaîne de police qui immobilisait son scooter en infraction sur un trottoir de l’avenue Hector-Otto? Disqueuse? Méga pince coupante? Coupe-boulons? À l’audience, matériel et mode d’emploi n’ont pas été dévoilés.

Mais le tribunal correctionnel a déclaré ce gérant de société, âgée de 38 ans, coupable de dégradations volontaires et d’usage d’un faux document de vente. Il a été condamné à une peine de 3.000€ d’amende.

Le deux-roues enchaîné au 3e PV

Les faits remontent au 12 septembre dernier. Vers 9h, un agent remarque une moto stationnée hors emplacement sur la voie...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres