“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Affaire Pastor: le fournisseur des munitions entendu par la cour d’assises

Procès Pastor: le tireur nie toute implication dans l'assassinat de la milliarda...

Maurice et Aurélien Giovanacci, dont le garage du Mouriez a brûlé, avec le propriétaire de la maison où les jeunes locataires avaient imprudemment allumé un barbecue.

Incendie de Castagniers : le barbecue de la discorde

À la sortie de la salle d'audience, hier, au palais de justice de Grasse.

Un an requis contre le tueur du chien Cacahuète Qu'on comprenne que ça suffit !

Procès Pastor: le guetteur soupçonné d'avoir participé à l'assassinat de la mill...

Affaire Rybolovlev : le prince Albert II "déplore des présentations de Monaco visant à décrédibiliser ses Institutions"

Mis à jour le 09/07/2018 à 07:34 Publié le 08/07/2018 à 18:51
Le prince Albert II rappelle que "la Principauté est un Etat de droit dont les actions sont conformes aux standards internationaux et reconnues par les organismes compétents"

Le prince Albert II rappelle que "la Principauté est un Etat de droit dont les actions sont conformes aux standards internationaux et reconnues par les organismes compétents" Photo Cyril Dodergny

Affaire Rybolovlev : le prince Albert II "déplore des présentations de Monaco visant à décrédibiliser ses Institutions"

Pointé du doigt par quelques médias français pour sa gestion de l'affaire Rybolovlev et ses répercussions sur les institutions monégasques, le prince Albert a répliqué ce dimanche par voie de communiqué. Le souverain regrette des violations répétées du secret de l'instruction et se veut garant d'une justice "indépendante", sereine" et "impartiale"

La semaine dernière, un dossier du JDD et une enquête de Pièces à conviction (France 3) ont coup sur coup porté atteinte à l'image de la Principauté de Monaco en s'intéressant aux conséquences de l'affaire Rybolovlev sur les institutions monégasques.

Blessé par ses attaques répétées à l'égard de la Principauté, le souverain a attendu ce dimanche pour riposter, par voie de communiqué.

"Au terme d’une semaine marquée par la mise en cause de la Principauté par certains articles de presse et émissions de télévision de médias français, le Palais Princier déplore des présentations de Monaco visant à décrédibiliser ses Institutions", peut-on lire en introduction.

UNE VIOLATION DU SECRET DE L'INSTRUCTION

Portant essentiellement sur des soupçons de collusion entre certaines personnalités monégasques et le clan du président de l'AS Monaco, Dmitry Rybolovlev, en vue d'aider ce dernier dans son conflit avec le marchand d'art suisse, Yves Bouvier, ces articles et émissions ont mis au jour des notes gouvernementales, SMS et autres extraits d'écoutes téléphoniques.

RELIRE Si vous n’avez rien suivi à l'affaire du "MonacoGate", on vous la résume en 12 actes

Le prince Albert II regrette ainsi "la divulgation et l’exploitation partiale d’éléments relevant du secret de l’instruction, seul à même de garantir à tous les justiciables un traitement juste et égal".

Une justice "sereine et impartiale"

Le souverain en profite pour rappeler, comme depuis le début de l'affaire Rybolovlev, "son attachement à l’indépendance de la Justice monégasque, constitutionnellement garantie, ainsi que Sa confiance en son bon fonctionnement. Il réaffirme Sa volonté que celle-ci exerce toujours ses missions de manière sereine et impartiale".

Le prince Albert adresse le même soutien aux forces de police, alors que certains agents de la Sûreté publique sont dans l’œil du cyclone, et à l'administration alors que le JDD a relaté le contenu d'auditions de membres du gouvernement et de notes du Ministre d'Etat, Serge Telle, à destination du souverain.

"la loyauté de l'administration monégasque"

"Le Prince Souverain réexprime Sa confiance en la Police de la Principauté et en ses personnels ainsi qu’en la loyauté de l’Administration monégasque."

"Le Prince tient à rappeler avec force que la Principauté est un Etat de droit dont les actions sont conformes aux standards internationaux et reconnues par les organismes compétents".


La suite du direct