“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Pour qui vous prenez vous?": dialogue musclé entre Dupond-Moretti et une polici...

Procès Pastor: Marion est tombée nez à nez avec le tueur

Procès Pastor: la police judiciaire de Nice a résisté aux assauts des avocats du...

Procès Pastor: "140.000 euros, le prix du double assassinat", selon le commissai...

L'audience de libération conditionnelle du faux docteur Jean-Claude Romand renvo...

1,01 mg/l d'alcool : un mois de prison ferme

Mis à jour le 17/08/2016 à 05:05 Publié le 17/08/2016 à 05:05
Le prévenu : « Je suis venu pour un dépannage. Pour me remercier, on a trinqué et j'ai bu au point de n'avoir aucune souvenance sur le nombre de verres avalés…

Le prévenu : « Je suis venu pour un dépannage. Pour me remercier, on a trinqué et j'ai bu au point de n'avoir aucune souvenance sur le nombre de verres avalés… archives Nice-Matin

1,01 mg/l d'alcool : un mois de prison ferme

Un plombier de Menton, après une intervention à Monaco, s'est vu offrir un verre, puis deux, puis trois… Au point de reprendre le volant complètement ivre !

À Monaco, pas question pour la justice d'osciller entre « y a qu'à » et « faut qu'on » en matière de conduite sous l'empire d'un état alcoolique (CEA). Ses méthodes sont catégoriques. Dès l'apparition du taux délictuel, la sanction tombe, encore plus sévère pour les récidivistes. Mais le pouvoir judiciaire n'oublie pas de faire preuve d'humanité dans tous les cas.

Un plombier portugais de 33 ans, célibataire et sans enfant, a été interpellé, le jeudi 11 août, vers 3 heures, sur le boulevard Albert-Ier, parce...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct