“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

VIDÉO. "Journal de famille", la web-série qui va vous faire aimer Kids-Matin

VIDEO. Kids-Matin : des reportages exclusifs pour les enfants

Des parents d'élèves en colère manifestent devant l'inspection académique des Al...

DIAPO Les premiers clichés de la rentrée scolaire, ce lundi à Monaco

VIDEO. Ce professeur azuréen a trouvé une solution pour motiver les élèves. Et ç...

Vous faites le pont en mai? Voilà ce que vous risquez si vos enfants ratent l'école

Mis à jour le 30/04/2018 à 12:01 Publié le 30/04/2018 à 11:54
Illustration.

Illustration. DR

Vous faites le pont en mai? Voilà ce que vous risquez si vos enfants ratent l'école

Après deux semaines de congés, les cours reprendront le lundi 7 mai dans l'Académie de Nice pour une semaine avec deux jours fériés. L'opportunité de prolonger les vacances, mais...

Deux jours fériés sur cinq dans la semaine du 7 au 11 mai alors que les cours reprendront lundi 7 dans l'académie de Nice après deux semaines de vacances.

Voilà le programme, extrêmement rare, de ce mois de mai 2018 pour les écoliers, les parents et les enseignants.

Car cette année, le 8 mai (jour de la victoire des Alliés en 1945) et le 10 mai (Ascension) tombent un mardi et un jeudi.

Du coup, c'est l'opportunité pour certains parents de faire le (les?) pont(s) en posant trois jours (7, 9, 11 mai) et ainsi gagner une semaine de vacances complète.

Soit, mais quid des enfants? Ont-ils le droit de rater l'école?

Le ministère de l'Education nationale rappelle que l'assiduité est obligatoire et que "les élèves inscrits dans un établissement public ou privé sont tenus d'y être présents."

pas de vacances "à la carte"

Quant à autoriser les enfants à partir en vacances avec leurs parents pendant le temps scolaire, la réponse est tout aussi claire: "L'assiduité aux enseignements obligatoires prévus à leur emploi du temps est un des devoirs des élèves. Les vacances prises par les parents en dehors des congés scolaires fixés par le calendrier scolaire national ne constituent pas un motif légitime d'absence. En effet, il n'est pas possible d'envisager des vacances "à la carte", qui perturberaient le fonctionnement de la classe et nuiraient à la scolarité."

Evidemment, des sanctions existent en cas de répétition des absences non justifiées par les parents.

"Lorsque, à l'issue de toutes les tentatives de remédiation et de dialogue avec la famille et l'élève, l'assiduité n'a pas été rétablie, la mise en place d'une procédure de sanctions pénales constitue l'ultime recours pour mettre fin à une situation d'absentéisme persistant."

Et le ministère de préciser: "L'inspecteur d'académie-directeur académique des services de l'éducation nationale peut saisir le procureur de la République qui jugera des suites à donner: amende prévue pour les contraventions de la 4e classe conformément à l'article R. 624-7 du code pénal ou, pour les cas les plus graves qui peuvent être assimilés à une carence éducative de la part des parents, jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende conformément à l'article 227-17 du code pénal."


La suite du direct