“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme instrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Vivre avec la pression", Lucien Favre réagit à la victoire de l'OGC Nice contre Dijon

Mis à jour le 05/11/2017 à 19:23 Publié le 05/11/2017 à 18:41
Lucien Favre.

Lucien Favre. Photo Cyril Dodergny

"Vivre avec la pression", Lucien Favre réagit à la victoire de l'OGC Nice contre Dijon

Le coach de l'OGC Nice s'est satisfait d'avoir mis fin à une série de six défaites de suite en battant Dijon ce dimanche. "Cela a été dur, mais c'est bien de savoir gagner ce genre de match", a-t-il confié.

Coach, elle fait du bien cette victoire…
Elle a été laborieuse, mais il faut savourer. On a beaucoup travaillé. Ce n’était pas facile face à cette équipe de Dijon qui avait battu Nantes, fait un bon match contre le Paris Saint-Germain. On le savait, on en a eu la confirmation sur le terrain.

La première période a été plutôt correcte, au contraire de la seconde.
Oui, ça a été dur, mais ce n’est pas une surprise. Dijon a pressé, joué haut. On a perdu des ballons dos au but, mais on n’a pas concédé énormément d’occasions non plus. On doit ressortir les ballons plus rapidement, il y a encore beaucoup de travail. Mais la saison dernière, cela avait été compliqué contre Dijon aussi… En première mi-temps, on était plus solide, comme à Rome, où l’on a fait un bon match dans la possession. Il nous manque des choses pour être plus dangereux, pour mettre en danger nos adversaires.

Pensez-vous que le carton rouge de Mario Balotelli est sévère ?
C’est dommage. Je ne veux pas critiquer l’arbitrage, mais ça paraît un peu dur. Il veut récupérer le ballon, à aucun moment blessé l’adversaire. C’est embêtant car il va manquer un match au minimum (contre Caen, ndlr).

Le retour en forme de Dante est une bonne nouvelle, par contre…
Oui, il a très bien joué. On a été solide.

Cette victoire peut-elle revoir vos ambitions à la hausse ?
Ça va continuer à être difficile, je le répète depuis le début de saison. Ce sera le cas jusqu’à Noël, voire un peu plus. Mais c’est bien de gagner ce genre de match. On aurait pu avoir quelques points de plus, avec des nuls. C’est comme ça, il faut avancer, faire progresser l’équipe. C’est une vraie reconstruction, mais je félicite mon équipe car ce n’est jamais facile trois jours après un déplacement à Rome.

Votre équipe a-t-elle joué avec la peur au ventre ?
C’est trop facile de dire ça, mais c’est évident qu’on n’avait pas envie de se faire égaliser. C’est normal d’avoir de la crispation dans ces moments. La confiance nous faisait défaut, mais il faut savoir vivre avec la pression.

Justement, étiez-vous sous pression ?
Je me concentre sur mon job, sur ce que je fais à l’entraînement. Je ne travaille pas moins et moins bien que la saison dernière.


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres