“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Golovin espéré pour le match AS Monaco - Nîmes

Des bugs en pagailles font vivre un cauchemar aux spectateurs de la Ligue des Ch...

Après la défaite de Monaco contre l'Atlético, pour Jardim "c’était équilibré"

Têtes basses à la fin du match, les Monégasques ont ensuite reconnu du mieux dans leur jeu.

L'ASM loupe sa rentrée en classe européenne

Malgré une petite frayeur dans les dernières minutes, les Monégasques n'ont pas tremblé samedi soir face à Aix (37-32).

L'ASM en patron Bilan des mondiaux à Plovdiv

Vagner Love : "Monaco m'a choisi"

Mis à jour le 14/01/2016 à 19:15 Publié le 14/01/2016 à 19:15
Présentation officielle du brésilien Vagner Love, nouvelle recrue de l'AS Monaco à la boutique de l'as monaco en compagnie de Vadim Vasilyev

Présentation officielle du brésilien Vagner Love, nouvelle recrue de l'AS Monaco à la boutique de l'as monaco en compagnie de Vadim Vasilyev Photo: Jean-François Ottonello

Vagner Love : "Monaco m'a choisi"

A 31 ans, Vagner Love a fait sa première sortie officielle sous l'étiquette monégasque. Présenté à la presse dans la boutique du club, l'ancien attaquant des Corinthians a livré ses premières impressions.

Sous contrat jusqu'en 2017, Vagner Love est ravi de retrouver l'Europe et un projet ambitieux comme celui de l'AS Monaco.

Vagner, pourquoi avoir choisi Monaco ?

C'est Monaco qui m'a choisi. J'étais très heureux de savoir qu'un club comme Monaco s'intéressait à moi. Je suis heureux d'être ici et de faire mon travail dans un tel projet. Je suis ici pour aider le groupe, mes coéquipiers, le club. Je vais leur faire profiter de mon expérience.

Vous espériez un retour en Europe, vous qui avez longtemps joué en Russie ?

En général, je suis plutôt de nature à laisser le destin décidé pour moi. Dans ma tête, je ne voulais pas revenir en Europe et rester au Brésil avec les Corinthians,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct