“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Il ne faut pas baisser les bras": Leonardo Jardim optimiste avant le match AS M...

Golovin, la recrue la plus chère de l'été (30 ME).

Monaco l'attend...

Voici le onze de l'OGC Nice que vous voulez voir débuter à Montpellier

Tout ce qu'il faut savoir avant le match Montpellier - OGC Nice

Lundi, Salim, Walid et Yanis, joueurs et éducateurs du football Club de Beausoleil, ont paraphé le contenu de leur « mission », en en présence des personnalités à la Mission locale.

Trois joueurs du Football club s'impliquent auprès de la jeunesse

"Téléfoot" fait sa rentrée sur TF1 au Stade Louis-II, ce dimanche, avec un nouveau présentateur

Mis à jour le 31/08/2018 à 08:17 Publié le 31/08/2018 à 08:15

"Téléfoot" fait sa rentrée sur TF1 au Stade Louis-II, ce dimanche, avec un nouveau présentateur

L’émission culte du foot français et son nouveau présentateur, Grégoire Margotton, ont choisi de faire leur rentrée à Monaco. Didier Deschamps et Vadim Vasilyev seront les premiers invités

Grégoire Margotton le dit lui-même: "Quand je rentre dans un stade, c’est comme si je rentrais dans une église." Eh bien le voilà à l’antenne à l’heure de la messe! Qui plus est aux commandes d’une émission qui colle aux basques du Jour du Seigneur en terme de longévité dans le paysage audiovisuel français.

Ce dimanche, à partir de 11h05, Téléfoot fera en effet sa rentrée, en direct du stade Louis-II, avec un nouveau chef d’orchestre. Une nouvelle casquette pour la voix de l’équipe de France qui, depuis deux ans et son transfert de Canal+ vers TF1, commente les rencontres des Bleus en binôme avec Bixente Lizarazu.

"Je n’ai jamais demandé à faire cette émission et je ne suis pas venu à TF1 pour ça, mais il se trouve que Christian Jean-Pierre a décidé de prendre du recul, de passer à autre chose. On me l’a proposée, et bien que je sois venu à TF1 pour avoir des week-ends tranquilles (rires), c’est une émission culte et ça ne se refuse pas", nous confie Grégoire Margotton.

"On n’a pas l’intention de tout révolutionner"

Déjà entré par la grande porte dans des millions de foyers français grâce à ses envolées vocales et ses analyses pertinentes, l’apôtre du ballon rond sera bientôt de toutes les réunions de famille avec ce programme "que l’on regarde le dimanche matin, affalé dans le canapé, à l’heure où on met le poulet dans le four".

Dimanche, à sa prise d’antenne, Grégoire Margotton rejoindra aussi au panthéon cathodique de prestigieux prédécesseurs comme Michel Denisot, Didier Roustan, Thierry Roland, Thierry Gilardi... "Je me souviens de Pierre Cangioni qui fumait sa cigarette sur le plateau. J’ai grandi avec Téléfoot et je sais que les joueurs aiment cette émission."

Une émission qui a traversé les époques en résistant à la concurrence et à l’émergence des réseaux sociaux. "J’espère qu’on fera toujours plus de 1 million de téléspectateurs en fin de saison. Après, le monde a changé, est-ce que les jeunes regardent encore? J’ai demandé à mon fils de 17 ans, il me dit que oui, que ses amis regardent", confie l’ancien présentateur de Jour de Foot (Canal+), qui n’entend pas "révolutionner" Téléfoot à court terme.

"On a choisi de conserver la même équipe (Bixente Lizarazu, Frédéric Calenge, Charlotte Namura…) et on verra au fil des émissions ce qu’on peut intégrer. On réfléchit par exemple à faire évoluer le rôle de Bixente."

Olivier Giroud en duplex

La force de Téléfoot selon lui?La case dominicale et le professionnalisme de sa rédaction.

"On sera les premiers à diffuser les images de la Ligue 1 au lendemain des matchs, on aura aussi la Ligue des Champions, etc. On a surtout une équipe très proche des joueurs, toujours en contact avec eux. Quelqu’un comme Fred Callange a passé la Coupe du monde à Istra [camp de base de l’équipe de France en Russie, NDLR] auprès des Bleus et, à l’heure où l’on se parle, il est à vélo avec Blaise Matuidi, qui avait fait le pari de faire Paris-Turin en cas de titre de champion du monde."

Dimanche au Louis-II, en prélude de l’affiche Monaco-Marseille, Grégoire Margotton disposera d’un plateau de choix avec Vadim Vasyliev et surtout Didier Deschamps, pour sa première télé depuis la Coupe du monde, dont la présence n’est pas anodine dans la migration de Téléfoot à Monaco.

"Didier Deschamps était là-bas. C’est Monaco-Marseille. Et puis c’est un peu l’occasion de prolonger les vacances, avec le soleil et la mer, juste avant la rentrée. Après on retrouvera notre tout nouveau studio à Paris. L’occasion a fait le larron comme on dit et ça envoie aussi le message qu’on n’hésitera pas à se délocaliser", résume celui qui annonce aussi un duplex avec Olivier Giroud pendant l’émission.


La suite du direct