“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Bahoken vient d'ouvrir le score : Monaco ne reviendra pas et signe un début de saison calamiteux... La faute à qui ?

Monaco sombre en silence

Leonardo Jardim: "Je n’ai pas aimé notre attitude, ça, il faut le changer"

Le match, le but en vidéo, la stat... Ce qu'il faut retenir de la défaite de l'A...

Jemerson tétanisé, Chadli transparent... Voici les notes des Monégasques après l...

Monaco s'enfonce en silence, défait par Angers à domicile (0-1)

Stevan Jovetic prend la pose avec le maillot de l'AS Monaco

Mis à jour le 28/08/2017 à 20:22 Publié le 28/08/2017 à 15:38
Stevan Jovetic, nouvelle recrue de Monaco.

Stevan Jovetic, nouvelle recrue de Monaco. Capture écran Twitter

Stevan Jovetic prend la pose avec le maillot de l'AS Monaco

Depuis hier soir et sa présence au Louis-II pour assister à Monaco - Marseille (6-1), il ne faisait plus de doute que Stevan Jovetic avait choisi l'ASM pour poursuivre sa carrière.

Stevan Jovetic, nouvelle recrue de l'ASM
Stevan Jovetic, nouvelle recrue de l'ASM Capture d'écran Twitter

Le capitaine du Monténégro, 27 ans, après avoir sans doute signé son contrat ces dernières heures, a pris la pose avec son nouveau maillot aujourd'hui. Deux clichés de l'attaquant de l'Inter (prêté la saison dernière au FC Séville) ont fuité sur les réseaux sociaux.

Il portera le numéro 10 qui était jusqu'alors la propriété de Kylian Mbappé avant son prêt au Paris Saint-Germain.

Pour l'heure, l'ASM n'a pas officialisé l'arrivée du natif de Podgorica (cela pourrait être le cas d'ici ce soir).

Il pourrait s'agir d'un transfert d'une valeur de 11 millions d'euros.

Sur ce dossier, le club princier aurait doublé l'OM ces dernières heures.


La suite du direct