“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Tout ce qu’il faut savoir avant le match Monaco - Angers

Didier Deschamps sacré entraîneur de l'année aux trophées Fifa

"Il ne faut pas baisser les bras": Leonardo Jardim optimiste avant le match AS M...

Golovin, la recrue la plus chère de l'été (30 ME).

Monaco l'attend...

Voici le onze de l'OGC Nice que vous voulez voir débuter à Montpellier

Sans pitié face à Rennes, Monaco garde la tête de la Ligue 1

Mis à jour le 17/09/2016 à 19:04 Publié le 17/09/2016 à 18:55
Lemar, auteur d'un doublé face à Rennes.

Lemar, auteur d'un doublé face à Rennes. Photo Jean-François Ottonello.

Sans pitié face à Rennes, Monaco garde la tête de la Ligue 1

Après sa victoire 3-0 face à Rennes, au stade Louis- II samedi, l'ASM a repris les commandes du championnat, avec trois points d'avance sur le PSG et Nice.

Monaco bat Rennes (3-0) et garde la tête de la Ligue 1

Monaco continue d'enchaîner les succès. Cela fait sept, toutes compétitions confondues, après celui du jour contre Rennes (3-0).

C'est Falcao qui avait ouvert le score de la tête à la 42e minute.

doublé de Lemar

Dans les dernières minutes de jeu, Thomas Lemar s'est offert un doublé. D'abord sur un beau mouvement collectif et une passe décisive de Carrillo (90e) puis d'une superbe frappe de l'extérieur de la surface (90+2e).

Avec cette 4e victoire en 5 matchs de championnat, Monaco conserve trois points d'avance sur Paris et Nice, qui se déplace à Montpellier demain (15h).

Une belle opération comptable pour Leonardo Jardim, qui a su gérer ses hommes, puisqu'il avait décidé de faire tourner son effectif, trois jours après le succès à Tottenham en Ligue des champions (1-2), avec les titularisations de Germain, Touré, et Traoré.


La suite du direct