“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Il ne faut pas baisser les bras": Leonardo Jardim optimiste avant le match AS M...

Golovin, la recrue la plus chère de l'été (30 ME).

Monaco l'attend...

Voici le onze de l'OGC Nice que vous voulez voir débuter à Montpellier

Tout ce qu'il faut savoir avant le match Montpellier - OGC Nice

Lundi, Salim, Walid et Yanis, joueurs et éducateurs du football Club de Beausoleil, ont paraphé le contenu de leur « mission », en en présence des personnalités à la Mission locale.

Trois joueurs du Football club s'impliquent auprès de la jeunesse

PHOTOS. Bekham, Totti, Ramos, Salah..., toutes les stars du foot d'hier et d'aujourd'hui étaient à Monaco

Mis à jour le 31/08/2018 à 08:44 Publié le 31/08/2018 à 09:00
David Bekham

David Bekham Photo Jean-François Ottonello

PHOTOS. Bekham, Totti, Ramos, Salah..., toutes les stars du foot d'hier et d'aujourd'hui étaient à Monaco

Hier à l’occasion du tirage au sort de la Ligue des Champions au Grimaldi Forum, des centaines de supporters ont tenté de glaner un autographe ou un cliché souvenir de leurs idoles

Sur le rectangle vert, ils font rêver des millions de mordus du ballon rond.Par leur vision du jeu innée, leurs passes millimétrées, leurs buts venus d’une autre galaxie ou par leurs gestes défensifs rugueux.

Hier après-midi, sur le tapis rouge du Grimaldi Forum, pas la même tunique sur les épaules mais la même classe. Les plus grands joueurs – actuels ou passés – ont fait un crochet à Monaco pour la grand-messe du football européen: le tirage au sort des poules de la Ligue des Champions.

Sergio Ramos
Sergio Ramos Photo Jean-François Ottonello

Avant de rejoindre l’ambiance feutrée du tirage, passage obligé devant les fans qui, pour certains, faisaient le pied de grue depuis plusieurs heures.

Et la règle est simple: ça passe ou ça casse.Quitte à faire des malheureux. Mohamed Salah de Liverpool qui trace tout droit, forcément ça laisse des traces chez les supporters. Alors pour appâter de la star, certains s’égosillent jusqu’à l’aphonie.

D’autres dégainent l’accessoire qui va bien. Une technique qui s’avère payante. Luka Modric met un coup de griffe sur un drapeau de la Croatie, Sergio Ramos sur un maillot du Real Madrid.

Francensco Totti
Francensco Totti Photo Jean-François Ottonello

Une côte de popularité qui s’effondre au moment de passer devant des tifosi turinois. Des huées et noms d’oiseaux bien sentis. Stigmates encore palpables de la dernière finale perdue de Ligue des Champions. Même les anciens sont de la partie: Francesco Totti, Pavel Nedved, Roberto Carlos, Kaká, David Beckham accompagné de Victoria.

Finalement, un seul cador manque à l’appel. Dix-huit heures passées et toujours pas l’ombre de Cristiano Ronaldo. Cruelle déception. Avait-il senti que le titre du joueur de l’année UEFA lui passerait sous le nez, au profit de Modric? Mystère.

Luka Modrić
Luka Modrić Photo Jean-François Ottonello
Roberto Carlos
Roberto Carlos Photo Jean-François Ottonello
Carlos, Kaká
Carlos, Kaká Photo Jean-François Ottonello
Victoria Bekham
Victoria Bekham Photo Jean-François Ottonello
Mohamed Salah
Mohamed Salah Photo Jean-François Ottonello

La suite du direct