“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Depuis la création du club, il y a plus de 50 ans, l'AS Monaco compte plus de 60 titres de champions de France et 20 titres internationaux.

L'AS Monaco Athlétisme, une famille d'exception

Golovin espéré pour le match AS Monaco - Nîmes

Des bugs en pagailles font vivre un cauchemar aux spectateurs de la Ligue des Ch...

Après la défaite de Monaco contre l'Atlético, pour Jardim "c’était équilibré"

Têtes basses à la fin du match, les Monégasques ont ensuite reconnu du mieux dans leur jeu.

L'ASM loupe sa rentrée en classe européenne

"On voulait terminer 2017 sur une bonne note": les déclarations du clan monégasque après le succès contre Rennes (2-1)

Mis à jour le 20/12/2017 à 23:53 Publié le 20/12/2017 à 23:31
La joie des joueurs de Monaco.

La joie des joueurs de Monaco. Photo Cyril Dodergny

"On voulait terminer 2017 sur une bonne note": les déclarations du clan monégasque après le succès contre Rennes (2-1)

Voici les réactions à chaud de l'équipe de la Principauté après sa victoire ce mercredi soir contre Rennes.

Leonardo Jardim (entraîneur de monaco)

 "Je crois qu'après une série de 4-5 matches d’affilée au mois de décembre, avant la trêve de Noël en plus, c'est toujours difficile.Mais on était bien entré dans ce match en se procurant beaucoup d'occasions en première période. Nous aurions pu mener de plus d'un but. Après l'égalisation, on a essayé avec nos armes de prendre les trois points. On voulait rester dans cette stratégie positive. Les joueurs ont eu une attitude forte. Si on fait la balance des 90 minutes, on mérite de gagner. J'ai tout tenté. Quitte à perdre?J'ai des convictions comme entraîneur. Un jour j’essaierai de gagner comme ce soir (hier), et l’adversaire profitera de ce déséquilibre pour l'emporter. Mais en agissant comme ça, je pense que je gagnerai plus souvent. C'est mon ambition. Toujours tout essayer pour l'emporter et ne pas rester sur le banc à réfléchir : “et si...”. Si ça marche, ça marche ; un jour ça ne marchera pas, ok. Mais il faut prendre des risques. Je pense que cette guerre pour la deuxième place se disputera jusqu'à la fin".

Vadim Vasilyev (vice-président de l’ASM)

"Je tire un bilan positif de cette première partie de saison a part la C1 mais c’est du passé. On a qu’un point de moins que l’an dernier à la même, on voit que l’équipe progresse. La deuxième partie de saison sera excitante avec ce duel pour la deuxième place avec l’OM et l’OL. Sauf catastrophe à Paris, il sera compliqué d’aller les chercher même s’il ne faut jamais dire jamais. Le mercato ? On fera le point avec le coach et le directeur sportif mais je peux vous assurer qu il n’y aura pas de gros changements. On va sans douter prêter les joueurs qui ont peu de temps de jeu, c’est tout".

Thomas Lemar (milieu de Monaco)

 "On s’est fait un peu peur face à une équipe de Rennes bien regroupée. On se fait surprendre sur un ballon long mais on a bien réagi ensuite. Sur cette première partie de saison, le bilan est mitigé car le parcours en Ligue des champions est une déception. En revanche, l’objectif est rempli en Ligue 1. Je prends du plaisir à gauche, en 10, je peux repiquer. J’essaie de revenir petit à petit à mon niveau, j’ai été arrêté un long moment à la suite de ma blessure. On est focus sur la deuxième place pour 2018 et pourquoi pas gagner une coupe."

Djibril Sidibé (défenseur de l'ASM)

 "On savait que ça allait être un match compliqué mais on voulait terminer 2017 sur une bonne note. On a fait preuve de caractère et c’est le plus important. L’elimination en C1 est un vrai couac dans notre saison mais on s’est vite remobilisé derrière. Le match pour la seconde place sera âpre et intense. On va bien se reposer pendant les fêtes maintenant"


La suite du direct