“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Depuis la création du club, il y a plus de 50 ans, l'AS Monaco compte plus de 60 titres de champions de France et 20 titres internationaux.

L'AS Monaco Athlétisme, une famille d'exception

Golovin espéré pour le match AS Monaco - Nîmes

Des bugs en pagailles font vivre un cauchemar aux spectateurs de la Ligue des Ch...

Après la défaite de Monaco contre l'Atlético, pour Jardim "c’était équilibré"

Têtes basses à la fin du match, les Monégasques ont ensuite reconnu du mieux dans leur jeu.

L'ASM loupe sa rentrée en classe européenne

"On n’est pas au niveau de la Ligue des champions": Leonardo Jardim n'a pas caché sa déception après le revers de l'AS Monaco face à Porto

Mis à jour le 06/12/2017 à 23:28 Publié le 06/12/2017 à 23:26
Leonardo Jardim.

Leonardo Jardim. AFP

"On n’est pas au niveau de la Ligue des champions": Leonardo Jardim n'a pas caché sa déception après le revers de l'AS Monaco face à Porto

Sèchement battu à Porto pour son dernier match européen de la saison (2-5), Leonardo Jardim n'a pas caché sa déception malgré tout.

"On est tombé sur une équipe très mature, expérimentée avec un coach qui donne de la consistance à son collectif. On prépare toujours un match pour le gagner mais beaucoup de joueurs n’avait pas l’habitude de ce niveau et ça s’est vu.

On a fait trop d’erreurs et Porto en a profité sans faire un grand match. On vient de changer de cycle, de changer beaucoup de joueurs, on va avoir besoin de temps pour faire progresser notre équipe. Même sans enjeu, prendre cinq buts et terminer avec deux points peut avoir un impact.

On est responsable de nos décisions sportives en interne. On est un club vendeur aujourd’hui, on vient de battre le record de vente cet été et ce n’est pas possible d’atteindre des objectifs sportifs élevés en vendant, on le sait.

On prépare le futur, en espérant amener nos joueurs à un très haut niveau dans les deux-trois prochaines années. Il n’y a pas beaucoup de choses positives à retenir après une telle campagne.

Une chose est sûre, on n’est pas au niveau de la Ligue des champions. On doit savoir pourquoi on n’a pas été au niveau et faire un recrutement et les changements adéquats pour revenir. Mais on doit aussi travailler plus."


La suite du direct