“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Depuis la création du club, il y a plus de 50 ans, l'AS Monaco compte plus de 60 titres de champions de France et 20 titres internationaux.

L'AS Monaco Athlétisme, une famille d'exception

Golovin espéré pour le match AS Monaco - Nîmes

Des bugs en pagailles font vivre un cauchemar aux spectateurs de la Ligue des Ch...

Après la défaite de Monaco contre l'Atlético, pour Jardim "c’était équilibré"

Têtes basses à la fin du match, les Monégasques ont ensuite reconnu du mieux dans leur jeu.

L'ASM loupe sa rentrée en classe européenne

On en sait plus sur le futur centre de formation de l'AS Monaco à 50 millions d'euros

Mis à jour le 03/08/2018 à 08:35 Publié le 03/08/2017 à 10:20
Les joueurs de l'AS Monaco.

Les joueurs de l'AS Monaco. Photo Jean-François Ottonello

On en sait plus sur le futur centre de formation de l'AS Monaco à 50 millions d'euros

Longtemps en sommeil, la métamorphose du centre d’entraînement de La Turbie serait imminente. Un projet à 50 millions d’euros, dont le maire attend beaucoup et dévoile des détails inédits.

"Ils sont dans les starting-blocks et souhaiteraient commencer en début d’année prochaine. Ce n’est pas seulement un projet à 50 millions d’euros, pour La Turbie c’est un loyer à la hausse, des emplois à la clé. On a juste encore quelques points à régler parce qu’on a un stand de tirs là-bas, qu’il faut déplacer, et le terrain est un peu complexe. Il faut permettre la cohabitation entre tirs et centre d’entraînement professionnel." Le maire de La Turbie, Jean-Jacques Raffaele, entrevoit enfin le bout de l’impasse dans le projet de métamorphose du centre d’entraînement de l’AS Monaco.

Un chantier pharaonique longtemps en sommeil. "C’est un projet qui date de 2013, avant la campagne électorale. On a modifié le PLU, qui était déjà réservé aux activités sportives, pour pourvoir implanter leur bâtiment. On avait rencontré beaucoup de personnes avec l’ASM et les Domaines, jusqu’au permis de construire et les fameux problèmes…" Des blocages politiques, entre autres, qui avaient débouché sur un "deal" entre État et ASM: au premier d’attaquer la rénovation du Louis-II avant que le second ne...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct