“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Bahoken vient d'ouvrir le score : Monaco ne reviendra pas et signe un début de saison calamiteux... La faute à qui ?

Monaco sombre en silence

Leonardo Jardim: "Je n’ai pas aimé notre attitude, ça, il faut le changer"

Le match, le but en vidéo, la stat... Ce qu'il faut retenir de la défaite de l'A...

Jemerson tétanisé, Chadli transparent... Voici les notes des Monégasques après l...

Monaco s'enfonce en silence, défait par Angers à domicile (0-1)

Olivier Boscagli: "On a fait quelque chose de grand!"

Mis à jour le 29/07/2016 à 05:09 Publié le 29/07/2016 à 05:09
Vainqueurs de l'Italie (4-0), Olivier Boscagli (en arrière-plan) et les Bleuets ont effacé 25 ans de disette française dans cette catégorie d'âge.

Vainqueurs de l'Italie (4-0), Olivier Boscagli (en arrière-plan) et les Bleuets ont effacé 25 ans de disette française dans cette catégorie d'âge. Photo Max/PPP et Sébastien Botella

Olivier Boscagli: "On a fait quelque chose de grand!"

Sacré champion d'Europe U19 avec l'équipe de France de football, dimanche en Allemagne, le défenseur de l'OGC Nice formé au FC Beausoleil confie sa fierté et ses ambitions futures

Formé au FC Beausoleil, puis pensionnaire du centre de formation de l'OGC Nice, le défenseur Olivier Boscagli est champion d'Europe U19 depuis dimanche soir. De retour dès lundi après-midi aux Moneghetti, chez lui, il a confié sa joie mais aussi ses ambitions avec les Bleuets et les Aiglons. « On est champion d'Europe mais il y a la coupe du monde qui va arriver vite, donc il faut se reconcentrer sur nos clubs. »

Après avoir disputé ses premières minutes en Ligue 1 sous les ordres de Claude Puel à 17 ans (en 2015 à Lorient), le gaucher rêve désormais de décrocher un contrat professionnel dans l'effectif de Lucien Favre. Témoins de son ascension, ses premiers entraîneurs à Beausoleil y croient et témoignent d'un gamin passionné, bosseur, chambreur et élégant (lire ci-dessous).

Comment s’est passé l’après-match dimanche?
On a soulevé la coupe et on est resté sur le terrain 20 à 30 minutes pour profiter et faire des photos.Après on a fêté ça dans le vestiaire, on a mis un coach et...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct